Commune VI : Les engagements non tenus du maire Boubacar Keïta alias MC

Le maire de la commune VI, Boubacar Keïta alias MC est un élu de réaction. Il se fait remarquer beaucoup plus dans les actions d’éclat. Le dossier de déguerpissement du passage des eaux qui causent les inondations en commune VI et la lutte contre la vente des médicaments par terre, lancés avec Tambours et trompète, attendent toujours. 

Où en sommes-nous avec l’opération coup de poing contre les pharmacies par terre, lancée par le maire de la commune VI ? En effet, il y a deux semaines, Boubacar Keïta a fait une sortie fracassante sur les écrans pour annoncer sa ferme volonté de lutter contre la vente des médicaments de la rue. Les services des forces de sécurité ont été saisis à l’occasion pour une mise en œuvre de la décision. Mais à la surprise générale, l’opinion découvre qu’il s’agissait plutôt qu’une action d’éclat. Les grandes artères sont toujours occupées par les vendeurs de médicaments qui se croient au service de la couche la plus défavorisée.

Les collectivités ayant fait le constat contraire avaient décidé de sévir. Des annonces importantes ont donc été faites dans ce sens pour montrer à l’opinion la volonté à faire avancer les choses. Mais, sans aucun effet.

Il en est de me même pour la mise en œuvre du Programme de développement social, économique et culturel en vue de lancer des chantiers de développement en faveur des communautés souffre. En effet, après que le maire a pris à témoin les communautés pour sa mise en œuvre, le Pdsec n’est plus d’actualité. Les écrans de télévision et les espaces radiophoniques intéressent beaucoup plus l’élu pour faire le buzz.

A l’heure des comptes, pourra-t-il espérer sur le nouvellement de la confiance de ses mandants? A l’allure à laquelle vont les choses, rien n’est moins sûr.

De  sales coups aux décisions revanchardes, en passant par son goût prononcé pour les affaires foncières cristallisent aujourd’hui beaucoup de tensions dans la commune.

A  suivre !

Zan Diarra

 

Source: Soleil Hebdo

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *