Commune I du district de Bamako : La Caepha vulgarise le code de l’eau…

Face à la problématique de l’accès à l’eau potable, la Coalition pour l’Accès à l’Eau Potable, l’Hygiène et l’Assainissement (Caepha) s’est engagée depuis 2009 dans une dynamique de vulgarisation du code de l’eau notamment à travers la tenue d’atelier sur la maitrise du code de l’eau avec l’ensemble des acteurs. En raison des résultats obtenus, la poursuite des actions sur le terrain s’est avérée nécessaire. C’est le sens d’une série de session organisée dans les différentes Communes du district de Bamako.

puits pompe eau potable

Ainsi après les 5 premières Communes, la boucle a été bouclée par l’organisation de la session de renforcement des capacités des élus de la Commune I. C’était hier mercredi 24 septembre 2014. La session était placée sous présidence de Daouda Simpara, représentant le maire de la Commune I. Il y avait aussi un représentant du chef des quartiers, la présidente de ladite coalition, Mme Coulibaly Salimata Diarra et également un représentant de l’Ong Water Aid. Plus de 50 participants étaient réunis à la faveur de cette session de renforcement des capacités des élus et ou il était question de s’approprier du code de l’eau et des bons pratiques en matière d’accès à l’eau potable.

Le représentant de l’association des chefs de quartiers s’est réjoui du choix de sa commune pour abriter une telle rencontre. Le maire Daouda Simpara dira la même chose en saluant le partenaire traditionnel de la coalition à savoir Water Aid pour son accompagnement constant.

La présidente de la Coalition pour l’Accès à l’Eau Potable, l’Hygiène et l’Assainissement (Caepha) Mme Coulibaly Salimata Diarra, en a profité pour présenter son organisation et rappeler les objectifs de la session. Il s’agit, a-t-elle dit, de contribuer à une meilleure connaissance et vulgarisation du code de l’eau au niveau des collectivités décentralisées et leurs communautés. Il s’agit, encore dit la président de la coalition, d’amener les élus communaux à comprendre davantage leur rôle dans la bonne gestion des ressources en eau.

Ce n’est pas tout, car selon la présidente de la Caepha, il s’agit d’encourager les bonnes pratiques et le changement de comportement en matière d’Accès à l’Eau Potable, à l’Hygiène et à l’Assainissement (Aepha).

Laya DIARRA

SOURCE: Soir de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.