COMMUNE DE SANGAREBOUGOU : Lumière sur cinq ans d’investissements

energia mali edm

Lundi face à la presse, le maire de la Commune rurale de Sangarébougou, a prouvé que pendant son mandat des réalisations majeures ont été effectuées. Le mandat actuel des équipes communales arrivera bientôt à terme. Dans des conditions normales, les élections municipales se tiendront entre mars et avril 2014. L’heure se prête donc à l’évaluation du chemin parcouru. Le premier responsable de la Commune rurale de Sangarébougou, Mamadou Coulibaly, a rencontré hier des hommes de média pour parler de certaines réalisations dans sa Commune. L’édile de Sangarébougou a prouvé qu’en 5 ans d’exercice, des actions louables ont été entreprises sous son autorité avec l’appui des partenaires au bénéfice des populations.

Zone enclavée, la Commune de Sangarébougou, a affirmé le’ maire, a été désenclavée avec la construction de trois ponts : deux à l’entrée de Sarambougou et un à Marseille. Ces ouvrages ont contribué à faciliter l’accès à la Commune. Aux dires du maire, ils ont été financés sur le fonds de viabilisation à plus de 100 millions de F CFA.

En plus de la construction des ponts, le maire Mamadou Coulibaly ajoutera « que le bitumage des voies durant les 4 années écoulées à chaque avant et après chaque période hivernale a été l’une des priorités de notre équipe ». Avec un relief accidenté, Sangarébougou, aux dires de son maire, est classée en zone rouge par l’EDM. Dans le but d’amoindrir la souffrance des populations en matière d’accès à l’eau potable, il a été procédé à la réalisation d’un château d’eau dans la zone de recase-ment sur financement du fonds de viabili-sation à 45 millions de F CFA. Santé et éducation rimant, le maire a relevé qu’en plus de la dotation de Sarambougou d’un Cscom sur fonds hollandais-belge à 74 millions de F CFA et de Sangarébougou-Plateau d’un mini Cscom à 50 millions de F CFA, 6 nouvelles salles de classe ont été construites. La prise en compte de ces deux secteurs a permis d’approcher les centres de santé aux patients.

Le maire de Sangarébougou a assuré que son mandat a été marqué par plusieurs investissements. Grâce à la coopération Qatar Charity Vie Bonne avec la mairie de Sangarébougou, l’ouverture d’un centre multifonctionnel comprenant une mosquée, un forage, des boutiques et une école, a été rendu possible. Ce centre a coûté 150 millions de F CFA.
L’organisation des journées d’assainissement dans la commune en 2010, l’aménagement du marché C à Marseille, la construction d’un centre secondaire d’état civil à Seydoubougou… sont des initiatives du maire, qui a avoué qu’en dépit de ces réalisations, le chemin à parcourir reste encore long pour sortir Sangarébougou de l’ornière.

Mohamed Daou

Source: Les Echos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *