COMMUNE DE KOUMANTOU (CERCLE DE BOUGOUNI) : LES OISEAUX GRANIVORES MENACENT LES RÉCOLTES

Les oiseaux granivores ont fait leur apparition dans certaines localités de production agricole dans la commune de Koumantou, cercle de Bougouni. Une situation qui préoccupe non seulement les paysans du Mali et celles de ces localités concernées en particulier mais surtout qui interpelle les   autorités du pays afin de prendre des dispositions nécessaires pour éviter leur propagation.

 

Ce sont plusieurs localités du cercle de Bougouni, notamment dans le village de Tiefalla, Djissan, Tiengoba, Defina, Badié zana, Dihan et Félé Félé qui sont concernés par la présence massive des oiseaux granivores qui s’attaquent aux différentes cultures dont le sorgho, le mil et le riz et d’autres récoltes sur leur passage.

Ainsi, selon les témoins, ces oiseaux destructeurs ont quitté   la Cote- d’Ivoire en passant par le cercle de Kolondiéba avant de se diriger vers la Commune de Koumantou, précisément dans les villages de Tienfalla, Djissan, Tiengoba.

« Ils ne sont pas pour le moment basés sur une seule localité mais ils   se déplacent dans plusieurs localités et ce sont toutes les Communes de Koumantou et de Garalo qui sont menacées par les oiseaux granivores », ont-ils alerté.

Aussi, disent-ils, « la présence de ces oiseaux migratoires et granivores est une réalité dans nos villages. Ils ont commencé à tisser leurs nids et pondre des œufs dans nos champs et nous craignons de leur multiplication parce que ce sont des milliers d’oiseaux formés en colonies   qui font des apparitions sporadiques dans nos différents champs et un seul oiseau peut pondre dix (10) à vingt (20) œufs. Ils s’attaquent à tout sur leur passage », affirment les témoins.

Ils ont ensuite rappelé qu’ils entendaient parler de ces oiseaux granivores dans plusieurs localités du Mali mais qu’ils ne les avaient jamais vus. Bien que ces oiseaux se soient regroupés en de vastes colonies dans la zone, ils n’ont pas encore fait des dégâts majeurs. Cependant, quelques champs de sorgho et de riz ont été dépouillés de leur graine. C’est pourquoi les paysans de ces différentes localités ont lancé un appel criard aux autorités maliennes à prendre les dispositions nécessaires pour éviter le pire. Enfin, les paysans de la Commune de Koumantou et de Garalo ont    alerté la présence massive de ces oiseaux granivores en interpellant nos autorités à intervenir dans un bref délai.

Abdoul Karim SANOGO

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *