Commissaire divisionnaire, Camara Zeinabou Walet Amidi, presidente de l’APM : «Nous voulons redorer l’image de la Police Nationale»

Après une année d’existence, l’Association des Policières du Mali (APM) est en train de marquer sa présence sur le terrain. Et, cela, à travers des actions de bienfaisance visant à redorer l’image de la Police Nationale. Ces propos sont de la Commissaire Divisionnaire de la Police, Mme Camara Zeinabou Walet Amidi, et non moins Présidente de l’APM. Vu l’importance de la tâche assignée à cette association, votre organe, L’OBSERVATOIRE, est allé à sa rencontre en vue de savoir davantage sur l’association qu’elle dirige. Lisez plutôt…

 L’OBSERVATOIRE : L’APM dont vous avez l’insigne honneur de diriger a une année d’existence. Dites-nous ses objectifs ?

inspecteur commissaire soldat militaire armee police nationale malienne journee internationale fete femme 8 mars

 COMMISSAIRE DIVISIONNAIRE CAMARA ZEINABOU WALET AMIDI : L’APM est une association très jeune qui n’a aujourd’hui qu’une seule année d’existence.  Elle se fixe comme objectifs de promouvoir le genre au sein de la Police malienne et cela par l’entente et la cohésion. Nous voulons qu’il y ait un changement de comportements dans la Police malienne vis-à-vis des populations pour qui elle œuvre à longueur de journée au plan sécuritaire. C’est dans cette optique que les femmes policières se sont concertées pour mettre en place cette association. Elle est en train de donner un nouveau visage à ce corps que ce soit au niveau des femmes mais aussi celui des hommes.

 Qu’est-ce que vous prônez en votre sein ?

 Nous prônons l’entente. Car, une famille ne peut pas vivre s’il n’existe en son sein l’entente ; surtout est-il que la Police ne fait pas exception à la règle.

A travers l’APM, nous entendons contribuer à la paix si chère aux dirigeants de ce pays. Pour ce faire, l’APM bannit toute idée d’exclusion et de ségrégation. Je suis Touarègue et on m’a choisi pour faire comprendre aux uns et aux autres qu’au Mali il n’y a pas de problème entre Maliens de couleurs. Tout le monde se retrouve dans ce grand Mali.

 Depuis un certain temps, une frange importante de la population malienne a une image négative de la Police. Qu’entendez-vous faire pour redorer le blason afin de donner à ce corps d’élite sa valeur d’antan ?

 Nous voulons faire comprendre à la population que la Police a changé de comportement et s’est approchée d’elles (les populations). Elle est là et travaille pour le bien-être, la sécurité de ces mêmes populations. A Bamako, vous ne trouverez pas un secteur voire une famille où il n’y a pas, au moins, un policier.

A cet égard, le Policier est votre fils, parent, papa ou maman. Votre devoir en tant que citoyen est d’aider la police dans l’accomplissement de sa mission et cela par la fourniture de renseignements. Il y va de votre sécurité et de celle de vos biens. Nous ne sommes pas vos rivaux, mais plutôt vos compagnons, vos agents, vos serviteurs.

Quel appel avez-vous à lancer aux populations maliennes ?

 Mon appel est de demander aux uns et aux autres de donner plus de chance aux femmes policières. Ne les minimisez pas.

Tout ce que le Policier fait, la Policière le peut également. Accompagnez nous à réussir notre mission au sein de l’APM.

Je demande aussi aux populations de comprendre une fois de plus que la police est là pour elles. A cet égard, tout citoyen a un devoir de collaboration vis-à-vis d’elle (Police) afin de lui faciliter sa tâche.

Je tiens à informer les populations que la Police nationale, en collaboration avec la MINUSMA, a mis en place des numéros verts afin que la police vienne au secours de celui ou celle ayant besoin d’assistance.

Il suffit de composer les 80 333 ou 80 331. Appelez à l’un de ces numéros en cas de besoin et la Police viendra à votre secours.

Les appels sont gratuits, mais veuillez appeler en cas de nécessité.

 

Propos recueillis par Ambaba de Dissongo

Par L’Observatoire
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *