Commercialisation du fer à béton au Mali : Aucune société ne respecte les normes

Le débat sur la conformité du fer à béton vendu aux Maliens par les sociétés agréées dans le domaine avec les normes requises fait des révélations aussi troublantes les unes que les autres. Alors que certains responsables d’entreprises spécialisées dans le domaine s’érigent en donneurs de leçon, tentant de dénoncer leurs concurrents, des contrôles réalisés sur des échantillons prélevés démontrent clairement qu’aucune de ces structures ne respecte les normes.

construction foncie maison chantier demolition expropriation fer

TolMali, SotalMali, Imafer,…aucune de ces entreprises ne respectent les normes en la matière. Car beaucoup parmi ces sociétés utilisent de la ferraille pour la fabrication de leur matériau. Le constat pour le moins révoltant est que dans leur ensemble, ces sociétés spécialisées dans la commercialisation du fer à béton n’en font qu’à leur tête. Elles ont foulé au pied les normes en la matière, faisant chacune comme bon lui semble. En réalité, si le gouvernement devait sévir, après une enquête de terrain, aucune des sociétés de commercialisation du fer à béton ne pourrait s’y dérober. Elles sont toutes tombées dans le travers, mettant même en danger la vie de leurs clients. Ainsi, les promoteurs doivent revoir leur copie. Sinon ils seront obligés de faire face à la concurrence des produits des autres pays de la sous-région. En ce moment où on parle de refondation et que le Chef de l’Etat s’est engagé à faire du respect des normes une priorité des priorités, il y a vraiment lieu d’assainir le milieu des affaires au Mali.    Pour mieux protéger les consommateurs maliens

De nouvelles mesures doivent être en vigueur pour le fer à béton,                   dans le souci permanent du Gouvernement de Modibo Kéita d’être aux côtés des consommateurs maliens.    Le département ministériel en charge du commerce et de l’Industrie doit mener  un certain nombre d’actions et prendre des dispositions afin d’améliorer les conditions d’exercice du pouvoir régalien de l’Etat. Et ces actions menées doivent porter sur les matériaux de construction.      Il a été constaté sur le marché malien que des fers à béton ne répondant pas aux normes  prescrits y sont déversés. Nous constatons sur le marché des stocks de fer à béton hors norme. Et pour ce qui concerne la résorption des stocks de fer à béton hors norme existant sur le marché, un comité doit être mis en place à cette fin. Ce comité aura pour tâche de rencontrer les producteurs afin que ces derniers prennent un engagement écrit d’arrêter la production de fer à béton hors normes. Quant aux importateurs et aux distributeurs, il leur sera demandé d’afficher clairement sur les stocks de fer à béton et à l’attention de leurs clients, les dimensions réelles des fers qu’ils vendent. En l’absence de toute nouvelle mise sur le marché de fer à béton hors normes, ces mesures permettront la résorption du stock actuel. Pour ce qui est de l’actualisation de la règlementation des conditions de fabrication et de commercialisation des fers à béton en République du Mali, un nouveau projet doit être proposé avec la prise en compte des normes internationales en la matière.

Paul N’GUESSAN

source : Le Prétoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.