Collision entre un Car Sonef et un camion remorque : Les explications du chef personnel Sonef Mahamadou Traoré

15 morts et 32 blessés, c’est le bilan de l’accident routier s’étant produit le mardi 3 janvier 2017 entre un car de la SONEF et un camion remorque sur le tronçon Bamako-Ségou.

sapeur-pompier-secourisme-accident-malade-entrainement

L’information a été donnée le mercredi 4 janvier dernier à travers un point de presse animé par le chef personnel de la compagnie de transport SONEF, Mahamadou Traoré, au siège de l’ISD communication.

Selon Mahamadou Traoré, ce drame est intervenu entre Konobougou et Fana, aux environs de trois heures du matin. Aux dires du chef personnel, rapportant la version d’un rescapé du sinistre, c’est le sommeil qui aurait raison du conducteur du camion en partance pour Ségou, qui a perdu le contrôle pour se retrouver en collision avec le car dans son couloir pour Bamako. Le bilan de cette tragédie fait état de 15 pertes en vies humaines, 32 blessés graves en urgence à l’hôpital Gabriel Touré et 9 personnes indemnes.

Et Monsieur Touré de faire savoir que cet accident macabre a mobilisé illico presto tous les responsables de la compagnie et des autorités administratives de la quatrième région, comme entre autres le gouverneur de Ségou, le préfet de Fana, Abdoulaye Diakité, Chef de Brigade de la gendarmerie de Barouéli, le député de Konobougou, le directeur général des transports de Ségou.

Le non moins chargé des sinistres de la compagnie SONEF, Mahamadou Traoré, a saisi l’occasion pour présenter ses condoléances aux familles attristées. Avant de rassurer que la direction prendra en charge les premiers soins des blessés, en attendant que le reste des soins soient pris par l’assureur de la compagnie.

Pour Issiaka Maïga promoteur de l’ISD communication, l’agence assurant la communication de la compagnie, le point de presse vise mettre fin aux canards lancés sur les réseaux sociaux par des individus mal intentionnés. Et par conséquent donner « la vraie information » au public.

Cyril ADOHOUN

Source : L’Observatoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

ORTM en direct