Collectivités territoriales: le SYTRACT suspend sa grève de 15 jours

Les travailleurs des collectivités territoriales, qui observaient, depuis le 09 avril dernier, un arrêt de travail de 15 jours sur toute l’étendue du territoire national, ont suspendu, ce 23 avril 2019, leur mot d’ordre de grève. Motif, le changement de gouvernement opéré par le président de la république en fin de semaine dernière. Le SYNTRACT conscient de la légitimité de ses revendications estime que rien de concret ne peut se résoudre avant la mise en place d’un nouvel exécutif. Par conséquent, il a invité ses militants à reprendre le travail en attendant.

À cet effet, cette grève de 15 jours a été suspendue ce mardi 23 avril 2019 suite à l’appel du syndicat national des travailleurs des collectivités territoriales (SYNTRACT). La suspension de cette grève fait suite également à des négociations entamées, du 05 au 08 avril dernier, entre les parties (gouvernement et SYNTRACT), mais qui n’a pas abouti à de propositions concrètes.

Nous avons joint M. Abdina Karambé, secrétaire à l’information du SYNTRACT, au téléphone. Il nous a fait savoir que lors des négociations qui ont eu lieu le 05 avril dernier, le gouvernement avait proposé aux travailleurs des collectivités, le payement d’un milliard de francs CFA. Selon le secrétaire chargé à l’information, malgré que cette somme proposée soit insignifiante par rapport aux arriérés de salaires que les agents des collectivités réclament, le SYNTRACT a décidé de suspendre la grève.

Au regard de la situation du Pays, les responsables de ces deux syndicats ont plaidé auprès de leurs camarades afin de suspendre leur mot d’ordre de grève, a dit Abdina Karambé.

Il a précisé que la démission du chef du gouvernement avait interrompu les négociations entre les parties. Poursuit-il, aucun chronogramme n’a pu être élaboré en tout cas, par le gouvernement, en ce qui concerne les modalités de payement de la somme proposée aux travailleurs des collectivités.

SABA BALLO

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *