Collaboration AGETIC-SMTD : VISION PARTAGÉE

L’Agence des technologies de l’information et de la communication (AGETIC) a décidé de s’unir avec la Société malienne de transmission et de diffusion (SMTD) pour faire face aux défis de modernisation du pays. A cet effet, les deux structures ont signé, hier dans les locaux de l’AGETIC, une convention de gestion de la fibre optique.

La cérémonie de paraphe de ce document a enregistré la présence du directeur général de l’AGETIC Hamed Salif Camara et son collègue de la SMTD, Boubacar Tiemoko Coulibaly.
Opérationnelle depuis 2017, cette convention est renouvelable, chaque année. Elle se décline en sept points. Le premier concerne la maintenance de la fibre optique qui est enfouie sous la terre dans le cas malien. Le second se rapporte à la location d’espaces et d’infrastructures. Quant au troisième, il traite de l’échange d’expérience etc.
En la matière, la mission de la SMDT, créée en 2015, est d’assurer la transmission et la diffusion des programmes à la radio et télé de l’ORTM et des éditeurs privés de télévision.
Même si elle a acquis un certain nombre d’expérience dans la gestion d’infrastructures, l’accord prévoit l’assistance mutuelle au besoin et d’appui conseil ou technique a rappelé le directeur de la SMDT avant de se réjouir de la bonne coopération entre l’AGETIC et la SMDT,  en plus de l’accord déjà acquis avec l’ORTM. « Nous allons tout mettre en œuvre pour renforcer ce lien » a-t-il promis.
Intervenant à son tour, le patron de l’AGETIC a rappelé que sa structure a été créée dans le cadre de la modernisation de l’administration malienne et du renforcement des infrastructures nationales de télécommunication et de transmission.
« Il est important pour nous de comprendre que nous devons nous donner la main afin d’avoir de meilleurs résultats pour permettre à nos deux structures d’accomplir parfaitement et efficacement leurs missions » a souligné Hamed Salif Camara. Il a aussi rappelé la nécessaire complémentarité entre leurs deux structures.
Parce que pour lui, il important que chacun fasse son petit métier afin de répondre ensemble aux aspirations de nos concitoyens et autorités, c’est-à-dire lutter contre la corruption, participer au développement de l’économie du pays et rendre les administrations plus efficientes.
Mama TRAORE

 

Source: Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *