Clôture de la 17è Conférence des chefs d’Etat du CILSS : IBK rend hommage au président tchadien et mauritanien et s’engage à construire le siège du CILSS à Bamako

Juste après avoir pris fonction en tant que nouveau président du CILSS, le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita, n’a pu s’empêcher de saluer les efforts de ses homologues qui ont secouru le Mali aux pires moments de la crise. Ainsi, il a rendu un vibrant hommage à Idriss Deby et Mohamed Ould Abdel Aziz.

Michel Kafando president burkinabe ibrahim boubacar keita ibk sommet cilss

IBK a d’abord flatté le bilan du président sortant du CILSS, Idriss Deby avant d’assurer qu’il s’engage à poursuivre les chantiers enclenchés par celui-ci. Pour IBK, l’engagement sans réserve et le travail remarquable abattu à la tête du CILSS par le président tchadien doivent être reconnus et salués.

Sous les deux mandats de Deby, le CILSS s’est élargi en passant de 9 à 13 membres, les finances  de  l’organisation  ont  connu  une  nette  amélioration  avec  la  mobilisation  des partenaires  techniques  et  financiers  et  la  gouvernance  administrative,  financière  et comptable de l’institution s’est améliorée, comme en témoigne ses audits interne et externe.

Pour le chef de l’Etat malien, outre le CILSS, Idriss Deby a œuvré et œuvre  inlassablement en faveur la paix,  la sécurité et l’intégrité territoriale du Mali à travers l’intervention de l’armée tchadienne contre le terrorisme au Nord du Mali. Le président de la République islamique de la Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz  a eu droit au même hommage. Celui-ci avait laissé entendre au lendemain des événements de Kidal que «si le Mali brûle, je ne peux rester indifférent».

Et c’est grâce à lui qu’un cessez-le-feu a été signé entre le gouvernement malien et les groupes armés à Kidal. IBK a saisi cette occasion pour rappeler aux chefs d’Etats membres du CILSS le contexte sécuritaire qui prévaut actuellement au Mali et son engagement à réconcilier tous les fils du Mali.

Le nouveau président du CILSS a aussi pris un engagement de taille : construire le nouveau siège du CILSS à Bamako. Certainement le premier siège d’une organisation sous régionale ou régionale au Mali. En  attendant,  la  18è  conférence  des  chefs  d’Etat  du  CILSS  est  prévue  en  2017  en Mauritanie.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.