Circulation routière / Le port du casque, moyen sûr pour se protéger ?

La circulation routière devient de plus en plus dangereuse pour les motocyclistes à Bamako. Selon les statistiques 70% des accidentés impliquant les engins à deux roues, sont soient tués par traumatisme crânien, soient souffre de séquelles durant tout le reste de leur existence. Pour cela, les autorités et ONG multiplient les campagnes de sensibilisation en faveur du port du casque. Face à la multiplication de ces accidents de la circulation routière, les motocyclistes sont donc priés de porter le casque à fin de se protéger le crâne en cas de risque.

 

motos fourriere mali vie mal vie aci 2000 hamdallaye

Avec le nouveau changement, la population doit comprendre le sens obligatoire du port  du casque qui  est très important pour les motocyclistes. Aujourd’hui, il est indéniable que le port du casque est un facteur important dans la  limitation des conséquences des accidents de la route. Pourtant, selon certaines sources d’information, la  mauvaise qualité des  routes  est  plus dangereuse pour les motocycles  que  le fait de ne pas porter le casque. En effet,  le mauvais état des routes peut être la cause  des accidents. Notamment les pistes cyclables qui sont, soit en plus mauvaise état, soit entièrement occupées par d’autres usagers. Le  gouvernement doit prendre des mesures pour la réparation de ces routes vue que certaines grandes artères de ville ne prévoient même pas ces pistes motocyclistes. Tout compte fait, le  port du casque reste une alternative pour les victimes de ces accidents de route. Il protège notamment le crâne. C’est pourquoi chaque jour on voit passer à la télévision de nombreux messages de sensibilisation sur «le port du casque». Chez les usagers, le port du casque est diversement apprécié. «Je ne porte pas le casque parce que le prix n’est pas abordable et je crois que  c’est dérangeantet  puis avec le casque  je n’arrive pas respirer » nous dit Seydou Tangara. « Quant à moi je n’aime  pas le casque » déclare Maïmouna Ballo, un autre motocycliste rencontré. Et pour Ali Konta : «Le port du casque est une bonne chose pour les conducteurs des  engins à deux roues et c’est très indispensable pour nous en cas d’accident car la circulation est très compliquée et  je  conseille à tous les motocyclistes maliens de porter le casque». Soutien-t-il  avant d’ajouter que «  C’est pour éviter les problèmes au niveau du crâne ». Selon l’Agence Nationale de la sécurité Routière, «le port du casque est vital ». Sans oublier le choc ressenti par les familles face aux corps de leurs proches accidentés.  Des conséquences  atroces pour les familles aux vues de ces cas d’accidents qui font  chaque jour  de  plus en plus de victimes. Si seulement les conducteurs des engins à deux roues qui refusent à porter  le casque connaissaient tous  les conséquences de leur attitude…

Oumou Koné (stagiaire)

 

 

 

 

Source: Lerepublicainmali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *