Circulation routière : LA COURTOISIE ET LA TOLERANCE PEUVENT EMPECHER DES ACCIDENTS ET SAUVER DES VIES

Notre pays a célébré hier la Journée nationale de la courtoisie sur la route, initiée par le ministère de l’Equipement et des Transports et l’Agence nationale de la sécurité routière (Anaser).

 

Journée nationale courtoisie route circulation voie

Le lancement des activités a été effectué au Monument de l’Indépendance par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mamadou Gaoussou Diarra, et le chef de cabinet du ministère de l’Equipement et des Transports, Gabouné Kéïta. Le commandant de la compagnie de la circulation routière, Drissa Sangaré, le président du conseil d’administration de l’Anaser, Souleymane Sidibé, la directrice de l’Anaser, Mme Assa Sylla, les représentants des syndicats de transporteurs et conducteurs ainsi que des structures impliquées dans la lutte contre l’insécurité routière ont pris part à la cérémonie

La journée a été mise a profit pour sensibiliser les usagers sur les accidents de la route et pour contribuer à instaurer la culture de la tolérance et de la courtoisie dans la circulation. Le thème retenu pour cette édition est « la sécurité des piétons ». La journée a été marquée par des actions de sensibilisation et d’information à Bamako et à Kati. « La courtoisie et la tolérance sont des vertus de la vie. Elles règlent les relations entre les individus et sont indispensables pour la cohabitation », a expliqué le ministre Mamadou Gaoussou Diarra qui a salué l’initiative de l’Anaser.

Pour encourager le port du casque chez les conducteurs d’engins à deux roues, deux motocyclistes, Sériba Doumbia et Issa Dembélé, respectivement coursier à Ecobank et ouvrier à Loulo, ont été récompensés pour leur « bon comportement » dans la circulation. Choisis au hasard, chacun portait son casque et son engin répondait aux normes techniques de sécurité. Ils ont reçu chacun des kits de sensibilisation et des bons de carburant.

Après le Monument de l’indépendance, l’équipe de sensibilisation dirigée par Souleymane Sidibé et Mme Assa Sylla, s’est successivement rendue au Foyer de l’air, au rond point du 3ème arrondissement, au cinéma Babemba et au rond point de la mairie de Kati où des kits de sensibilisation ont également été distribués.

Partout les agents de la Compagnie de circulation routière ont été mis à contribution pour aider les gens à traverser les voies au niveau des passages piétons dont l’intérêt a été expliqué aux usagers. « Nous accordons un grand intérêt à la courtoisie sur la route qui doit être un comportement quotidien pour tous les usagers motorisés ou piétons. Mieux vaut prendre une minute de retard que d’être victime d’un accident de circulation en une minute », a prévenu Mme Assa Sylla qui a confirmé la détermination de sa structure à prévenir les accidents de la circulation, afin de renverser une courbe alarmante.

Notre pays a enregistré en 2012, 8191 victimes d’accidents de la circulation routière dont 536 morts.

Be COULIBALY      

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *