Circulation routière au Mali : En 2015, la route a tué 410 personnes et fait 18.287 blessés

Les chiffres émanent de la direction générale de la protection civile. En 2015, les services de la Protection Civile ont effectué 13.308 interventions totalisant 655 morts et 19356 blessés sur l’ensemble du territoire national. Et sur ces chiffres, a-t-on indiqué lors d’une conférence jeudi dernier,  seule la circulation routière a enregistré 410 morts, 18287 blessés cumulés dans 11.140 cas.

accident choc moto djakarta deux roues

Les services de la Protection Civile ont enregistré13 morts et 28 blessés dans 948 interventions contre les incendies,  selon le directeur  général de la protection civile, le Colonel Seydou DOUMBIA qui a animé cette conférence de presse. Quant aux inondations, les noyades et les secours à victimes, ils ont enregistré  232 morts et 1041 blessés sur 1220 cas signalés.

Les services de la protection ont effectué d’autres interventions, toujours selon le Colonel Seydou DOUMBIA. Il s’agit notamment des cas d’assistances à personnes (accueil des rapatriés, et des refugiés) ; de lutte contre les feux de brousse ; des opérations diverses (essaims d’abeilles, animaux errants etc.)

Protection civile malienne : 1.660 éléments dont 500 encore à l’école

La protection civile malienne possède un effectif net de 1660 hommes dont 500 sont encore élèves. Ils ont commencé leur formation le 23 février dernier. 105 de ces 500 élèves sont féminins.

Les 500 élèves font partie de la première catégorie du personnel de la protection civile malienne. On les appelle les professionnels du corps. Ils (les professionnels du corps) sont d’un effectif de 1646 éléments répartis comme suit : 73 Administrateurs de la protection civile  dont 07 personnels féminins ; 192 techniciens de la Protection Civile  dont 31 personnels féminins ; 883 agents Techniques dont 90 personnels féminins ; et faut-il le rappeler, les 500 élèves qui sont à l’école.

Quant à la 2ème catégorie du personnel de la protection civile, elle est militaire et comporte 5 Officiers et 03 Sous-officiers relevant uniquement du corps de la gendarmerie nationale. La 3ème et dernière catégorie du personnel est civile. Elle compte au total 06 éléments dont 02 personnels féminins, tous mis à la disposition de la protection civile par la fonction publique.

Les 1.646 éléments de la première catégorie, les 8 hommes  de la gendarmerie et les 6 personnels civils, ce qui donne mathématiquement un effectif net de 1.660 éléments que comporte la protection civile malienne.

Encore des difficultés !

Pour le directeur national de la protection civile, la Loi d’Orientation et de Programmation de la Sécurité en cours d’élaboration auprès du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, permettra certainement de prendre en compte toutes les difficultés que rencontrent les services des sapeurs-pompiers dans l’exercice de leurs fonctions.

Au nombre des ces difficultés, indique le Colonel Seydou Doumbia, figurent l’insuffisance des moyens matériels pour assurer l’équipement adéquat des unités d’intervention; l’insuffisance des effectifs, toutes catégories confondues; le faible maillage du territoire national par des unités d’intervention; l’insuffisance des dotations en tous genres  et l’insuffisance des textes régissant le domaine de la protection civile et la caducité de certains textes existants.

Toutefois, le Colonel Seydou Doumbia s’est largement réjoui de la dotation récente de sa structure de 10 ambulances dont 5 médicalisées. Ce,  par le ministère de tutelle. Une flotte téléphonique, se félicite-t-il aussi, a été instaurée pour rendre possible en tout temps et en tout lieu, la communication entre toutes les structures de la Protection civile, allant des plus petites unités sur le terrain à la Direction générale. La direction régionale de la protection civile de Kidal existe depuis déjà deux mois.

Et, faut-il le noter aussi,  outre les 09 Directions régionales, la protection civile malienne comporte 9 Compagnies de Sapeurs-Pompiers, 9 Centres de Secours et 9 Postes de Secours Routiers.  Le colonel Seydou Doumbia a affiché ses ambitions de voir ses hommes servir  dans tous les recoins du Mali notamment, a-t-il dit, à travers la multiplication des Postes de Secours sur les grands axes routiers.

Djibi Karim

 

Source: La Sentinelle

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *