Chronique du Mardi : Général Sylla, gardien de cimetière à Niaréla !

Vivant parmi les défunts et mort pour les survivants, happés par les courses de vitesse mondialisées, de manière à oublier l’au-delà d’un bien entretenu ou d’un service commandé, sur lesquels il faudra durement rendre compte, un jour terriblement terrible, des limites, respectées ou abusées, selon la Loi du Créateur de toutes les créatures, connues et inconnues, visibles et invisibles. Rarement reconnaissants aux grâces accordées, les gens de Bamako les 3 Caïmans affamés-affolés et d’ailleurs, sont plutôt sensibles à la perpétuation souvent évoquée du mal au point qu’il faut uniquement les aider au nom de Dieu pour purifier sa générosité et confirmer sa propre sincérité tant ils hurlent et importunent pour ceci et cela dans les mosquées du Très Miséricordieux et ministères du diable.

cimetière tombeaux

Celui qui est élu par Allah est obligatoirement éprouvé par ce qu’il aime et surtout, par ce qu’il n’aime pas, dans ses désirs naturels de paix, de saine prospérité et de bonheur honorable, n’est-ce pas Général Sylla, la grande sentinelle des esprits éveillés du cimetière de Niaréla ? La profondeur illimitée du champ de ta soumission à l’Eternel comme limite de la bataille livrée à toi-même contre toutes ces interférences malicieusement glissées hégémoniques dans le regard des passants indifférents marque silencieusement ton respectable égard à l’autre absence par absence. Dans les rangs prêts en cérémonie à défiler de ton armée civile et militaire imperceptible sur le terrain sécuritaire, il faut tout d’abord compter sur l’arrière-garde du Nord et du Centre car l’avant-garde du Sud et de l’Ouest s’occupe plutôt de fauteuils bourrés pour saluer à coups de trompette des trompés les partants qui ne reviendront plus te faire garde à vous, Général Sylla !!!

Du coin de tes lèvres plissées à jamais par le fou rire, tu ne manques cependant pas de leur jeter un œil narquois qui n’est pas celui du sorcier qui dévore nuitamment sa propre mère pour se faire une place au soleil dans la compagnie hautement qualifiée des faiseurs de roi et de reine sur procuration maraboutiquée. Puisque tout va bien dans ton cher pays quand rien ne va plus du tout malgré ses hypocrites « Inch Allah », les francs-maçons de Djenné ne cessent de feuilleter les sacrés manuscrits du Tombouctou koy pour déterrer tout ce qu’il y a de profanateur des 333 Saints pour la nouvelle république post Pax Alger Nord Mali, sans Hollande, le 334ème Bienheureux. Coté souveraineté nationale catholique chez les musulmans, les fouilles archéologiques préventives 2018 à Koulouba Fosse Commune 9 esquissent le profil incontestable et incontesté du prochain locataire du Palais haut perché sur les cases de Mamadou et Bineta et tout indique celui d’un bébé AEEM qui se dit papa commandant baba le bobo à soigner sans aller au Point G Google de la lutte antiterroriste Sahel Sahara Méditerranée.

Mais, côté chirurgie esthétique migratoire des faciès identitaires unitaires dans la jungle civilisée, les africains sont les pays les plus avancés au monde dans la subtile reproduction démographique à futur dividende très élevé. Et tant pis pour la police des frontières à Paris, New York, Djeddah ou Varsovie car la Planète Terre n’appartient à personne, tous usagers temporaires avant de rejoindre le peuple jardin du paradis ou trou de l’enfer près le Général Sylla : repos et préparez pieusement la tombe !

Hamidou Magassa

CERNES

 

Source: lesechos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *