Cercle de Nara : les ressortissants viennent en aide au développement de leur bercail

L’association des jeunes ressortissants du cercle de Nara (AJRCNA) a mené début mai une série d’activités dans le cercle de Nara en faveur des populations. Cette sortie de l’Ajrcna était appuyée par des partenaires techniques et financiers.

nara ville region

Plusieurs activités étaient inscrites au programme. Il s’agissait entre autres d’une course de chevaux, une remise de matériel radio à des stations locales, une session de formation et sensibilisation des populations sur le respect du code de la route. L’événement avait pour parrain le président d’honneur de l’association, M. Modibo Kéita, ressortissant de Nara et ingénieur de construction civile.

L’association des jeunes ressortissants du cercle Nara mène des activités de soutien au développement de leur localité depuis des années. Pour des raisons de sécurité, les activités de cette année avaient été regroupées pour être exécutées en fin avril et début mai. La première activité a été un don de 1500 livres pour les écoles des communes de Falou, Dily, Nara central et Guiré ; suivie d’une course de chevaux, parrainée par le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Goïta, avec un accompagnement financier. Une remise d’équipement aux stations de radios locales a également eu lieu en faveur des radios de Falou, de deux radios de Nara et bien d’autres localités. Ce lot de don d’une valeur de plus de 32 millions de Fcfa est une aide de la Banque mondiale.

Pour le vice-président de l’association des jeunes ressortissants du cercle de Nara, Daouda Magassa, l’accompagnement de la Banque mondiale à travers cet important don de matériel radiophonique fait suite à un recensement des besoins des radios communautaires par l’institution internationale. «Nous avons été très touchés par les moyens mis à notre disposition. La radio joue aujourd’hui un rôle très important dans le développement d’une localité et contribue essentiellement à la sensibilisation des populations, si on en fait bon usage», a expliqué M. Magassa.

Toujours dans le cadre de ses activités et comme promis, l’AJRCNA avait sollicité l’accompagnement de l’Agence nationale de la sécurité routière (Anaser) dans le cadre de la recrudescence des accidents de la circulation sur le tronçon Bamako-Nara. Pour répondre aux besoins des populations, l’Ajrcna a eu le soutien de l’Anaser afin de sensibiliser les populations sur le code de la route et les avantages du port du casque. Selon le parrain et président d’honneur de l’AJRCNA, Modibo Kéita, «pendant deux jours, les personnes de tout âge ont pu bénéficier d’une formation sur le code de la route par des agents de l’Agence nationale de la sécurité routière (Anaser). Des jeunes ont été formés afin de former des commissions de veille pour continuer la sensibilisation des autres jeunes». À en croire le président d’honneur, M. Kéita, quelques mois après cette formation sur le code la route, une mission d’évaluation sera menée pour déterminer les acquis et éventuellement poursuivre la formation.

Gabriel TIENOU

Par Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *