Célébration du 08mars : L’autonomisation des femmes en question

A l’instar de leurs sœurs du monde entier, les femmes maliennes ont célébré le 08 mars, journée internationale de la Femme. C’était au Palais de la Culture  en présence du couple présidentiel.

 

femme mars journee internationale femme

Depuis 1994, les femmes du mali célèbrent la journée internationale de la femme sous différents thèmes en fonction des préoccupations du moment.

La journée du 08 mars tire son origine de la grande manifestation organisée par les femmes de New-York travaillant dans les industries de Chicago en 1857, lesquelles se sont soulevées pour protester contre les mauvaises conditions de travail et l’exploitation dont elles étaient victimes.

 

 

La commémoration de cette journée internationale de la femme dans notre pays vise à rendre hommage aux femmes maliennes pour le rôle qu’elles jouent dans le processus de développement socio-économique et culturel du pays ; de sensibiliser l’opinion nationale et internationale sur la situation des femmes au mali ;  contribuer à l’amélioration de leur statut au sein de la société en faisant la promotion du genre.

 

 

Compte tenu de la situation de crise politique et socio-économique qui prévaut au pays, ces dernières années et dont les populations souffrent encore des lourdes conséquences, le gouvernement du mali à travers le ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de l’Enfant s’est proposé cette année de célébrer la journée internationale de la femme, le 08 mars, sous le thème : ‘’Paix et Réconciliation : Défis et Enjeux pour une autonomisation accrue des femmes. Il s’agit de contribuer à la consolidation de la paix et de la réconciliation en vue d’une autonomisation des femmes, d’informer et de sensibiliser la population du mali et les femmes en particulier sur leurs rôles et responsabilité dans la consolidation de la paix et de la réconciliation…

 

 

De l’indépendance à nos jours, les femmes maliennes occupent la première place dans le développement socio-économique du pays.

Pour leur part, les femmes qui constituent une frange incontournable du développement, ne sauraient jouer leur rôle sans une certaine autonomisation. C’est pourquoi et sachant que sans paix,  il n’y’a pas de développement. Les femmes du mali, à travers la journée du 08 mars se sont organisées  afin que des issues favorables à une sortie de crise soient trouvées, condition sine qua non de leur autonomisation tant recherchée, d’où leur engagement à commémorer cette journée en agissant pour la paix et la réconciliation afin que cette autonomie s’accroisse.

Négus Traoré 

SOURCE: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *