Carton rouge au travail des enfants: La CNLTE joue sa partition et invite les parents à l’éradication

Le directeur de la Cellule nationale de lutte contre le travail des enfants (CNLTE) en partenariat avec le ministère du Travail et de la Fonction publique a organisé ce 10 août 2017 au Centre Awa Kéita une journée d’échange sur le travail des enfants.

vendeuse-ambulante-travail-force-enfant-mineur-mariage-precoce

Pour sa 16e édition le thème retenu pour cette année est “l’impact des conflits et catastrophes sur le travail des enfants”.

Après avoir souhaité la bienvenue aux ONG partenaires engagés dans la lutte contre le travail des enfants, le directeur de la CNLTE, Moussa Tadjoutine, a indiqué que le but de la journée est d’encourager tous les efforts qui tendent à l’élimination de la pratique de l’exploitation des enfants par le travail.

Selon lui, les enfants peuvent être recrutés, notamment par les groupes armés et servir de combattants mais aussi d’espions, d’assistants et de porteurs ou encore être victimes d’exploitations et sévices sexuels.

Il a souligné les formes de travail qui les exposent à des risques graves en matière de santé, de sécurité et de bien-être. Pour lui, l’absence d’infrastructures scolaires est une des causes principales du travail des enfants. Il a rappelé que le ministère du Travail et la Fonction publique a fait un grand pas dans la lutte contre le travail des enfants.

Il a remercié tous les partenaires, techniques et financiers pour les efforts et l’appui qu’ils apportent pour l’éradication des pires formes du travail des enfants au Mali.

La journée était présidée par le directeur national du travail, Fassoun Coulibaly. Il a réitéré tout son soutien aux partenaires afin d’éradiquer le travail des enfants.

Créée auprès du ministère du Travail par l’ordonnance n°10-036/PRM du 5 août 2010 ratifiée par la loi n°10-050 du 23 décembre 2010, la CNLTE a pour mission d’étudier toutes les questions concernant le travail des enfants et promouvoir les actions visant son élimination.

Adama Diabaté

Stagiaire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *