Bulletin météorologique : les promesses de pluies au rendez-vous

L’aspect général des champs et l’état végétatif des cultures sont bons dans l’ensemble.

labour champ mil agro meteorologie verger vache arbre brousse

La  décade du 11 au 20 juillet 2016 a été marquée par une très forte rentrée de l’air humide sur l’ensemble du pays, occasionnant d’importantes quantités de pluies. En moyenne, on a enregistré cinq jours de pluies pendant la période. Les quantités recueillies pendant la décade ont été normales à excédentaires partout, sauf à Mahina, Bamako-Senou, Kati, Koulikoro, Ouéléssébougou, Bancoumana, Banamba et Niono où elles ont été déficitaires.

Le cumul des pluies recueillies reste dans l’ensemble est supérieur à normal, sauf à Nara et N’Tarla où il est déficitaire. Comparé au cumul de l’année dernière, il est supérieur en général. La situation hydrologique de la deuxième décade du mois de juillet a été caractérisée par la poursuite de la montée de niveau sur tous les cours d’eau, à l’exception du Niger à Ansongo. Le remplissage des retenues de Sélingué et Manantali se poursuit.

Au plan agricole, d’une manière générale, le mil/sorgho, le maïs et le riz pluvial sont à la levée-feuille montaison, le cotonnier à la montaison-ramification, l’arachide et le niébé à la levée-feuille. L’aspect général des champs et l’état végétatif des cultures sont bons dans l’ensemble. Cependant dans la bande sahélienne, les labours et semis se poursuivent.

La situation phytosanitaire reste relativement calme dans toutes les régions. Sur le plan zoo-sanitaire, au cours de cette période, les vaccinations ont concerné surtout la péripneumonie contagieuse bovine, les maladies charbonneuses, les pasteurelloses, les maladies de la volaille, la peste de petits ruminants.

Sur le plan forestier, la régénération naturelle continue sur l’ensemble des domaines forestiers et fauniques nationaux. Les espèces ligneuses sont aux stades de feuillaison, floraison,  fructification et maturation. Le tapis herbacé se régénère progressivement, du sud vers le nord. La cueillette et la vente des fruits des espèces forestières se poursuivront.

Le réapprovisionnement en eau des mares continue dans les domaines forestiers et fauniques nationaux. La situation halieutique de la deuxième décade de juillet a été marquée par une baisse des captures par rapport à la première. Ces captures sont enregistrées au niveau des lacs de retenue de Sélingué, Manantali et dans les autres pêcheries.

Sur le plan météorologique, la décade du 21 au 31 Juillet 2016 sera caractérisée par des  activités pluvio-orageuses fréquentes occasionnant des pluies modérées et parfois fortes par endroits. Le risque lié aux inondations reste élevé par endroits. Sur le plan hydrologique, la montée de niveau observé, se poursuivra sur les hauts bassins.

En ce qui concerne le criquet pèlerin, avec la reprise des bonnes conditions écologiques et par la nature du sol, les individus solitaires isolés présents dans les aires grégarigènes vont continuer leur développement pour atteindre la maturité sexuelle et pondre. Malgré cela, les populations de criquet pèlerin présentes ne constituent aucune menace puisqu’elles restent en dessous du seuil d’inquiétude.

Au plan pastoral, la régénération des pâturages devrait se poursuivre normalement dans les principales zones agropastorales du pays. On assistera également à un début d’amélioration des conditions générales de l’élevage par endroits dans les localités centre et nord du pays.

En raison de l’installation progressive des parcelles de cultures, il est demandé aux éleveurs et agro-éleveurs de mettre fin à la divagation des animaux pour éviter des situations conflictuelles entre agriculteurs et éleveurs et de bien alimenter les bœufs de labour pour les travaux champêtres. Il est également demandé aux transhumants de veiller au respect des conventions locales communales et intercommunales ainsi que les textes législatifs et réglementaires en vigueur pour l’exploitation des ressources pastorales. Il est demandé aux agro-éleveurs de procéder aux travaux de préparation et d’installation des parcelles de cultures fourragères.

Il est conseillé à tous les pêcheurs d’éviter toutes les pratiques pouvant nuire à la chaîne de reproduction des poissons en cette période d’hivernage et de se conformer aux textes réglementaires en vigueur et aux conventions locales établies en vue de la gestion rationnelle des ressources halieutiques.

Il est demandé aux chasseurs de suspendre la chasse jusqu’à l’ouverture de la période. Il est demandé aux éleveurs et agro-éleveurs de poursuivre le déparasitage interne et externe des animaux, surtout les bœufs de labour, de soumettre les animaux aux vaccinations contre les maladies charbonneuses, les pasteurelloses des bovins et des ovins et caprins et la peste des petits ruminants.

Synthèse

M. COULIBALY

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *