Budget INPS 2020: Plus de 200 milliards en recettes

L’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS) a tenu, le lundi 30 décembre 2019, dans sa salle de conférence, la 92e session ordinaire de son Conseil d’administration. C’était sous le patronage du PCA, Mamadou Sinsy Coulibaly ; en présence de la Directrice générale de l’INPS, Sidibé Zamilatou Cissé et des administrateurs. L’examen et l’adoption du projet de budget 2020 et du programme d’activités 2020, ainsi que la gestion déléguée de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) étaient les principaux points inscrits à son ordre du jour.

Selon le PCA, cette session se tient à une étape importante de l’évolution de la politique nationale de protection sociale, marquée par la volonté des plus hautes autorités de renforcer le socle de la protection sociale à travers surtout l’extension des prestations sociales à une plus grande couche de la population et la mise en route du Régime d’Assurance Maladie Universelle (RAMU) offrant la facilité d’accès aux soins de santé à l’ensemble de la population.

Au Plan financier, dira-t-il, le projet de budget 2020 s’inspire du modèle de gestion axée sur les résultats et les performances des structures.

Ainsi, précise le PCA : le budget 2020 de l’Institut est arrêté en recettes à 200 097 292 195 FCFA et en dépenses à 166 294 649 241 FCFA avec un solde d’exploitation prévisionnel de 33 802 642 954 FCFA «Ce budget est en augmentation par rapport à celui de 2019 de 9,54% au titre des recettes et de 0,69% au titre des dépenses », constate-t-il.

Concernant l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO), le projet de budget 2020 est en augmentation par rapport au budget 2019, de 6,61% au titre des cotisations, soit 36, 348 milliards FCFA et de 9,09% au titre des prestations servies, soit 18 milliards de FCFA.

Au plan des activités programmées, dira le PCA, le budget sera ainsi l’instrument de mise en œuvre du programme d’activités de l’INPS, et participe à l’atteinte de l’Objectif stratégique N°9 du Plan Décennal de Développement Sanitaire et Sociale du Mali (PDDSS) 2014-2023, portant sur le renforcement de la solidarité et de la protection sociale. Ledit Plan stratégique 2014-2023 est scindé en 4 axes majeurs; l’élargissement du champ d’application personnel ; l’amélioration des prestations servies ; le financement des branches ; et enfin l’organisation et le fonctionnement de l’INPS.

Par ailleurs, soutient le PCA, la conceptualisation et l’opérationnalisation des activités liées à ces axes stratégiques doivent conduire à faire de l’INPS à l’horizon 2023 un organisme moderne et performant de gestion de la sécurité sociale au Mali. En effet, l’atteinte des objectifs de recettes de cotisations de 170 milliards de FCFA, au cours de l’année 2019, a permis à l’Institut de respecter tous ses engagements notamment le service régulier et le paiement à échéance des prestations. Ainsi pour l’année 2020, l’INPS a prévu pour les prestations techniques: 77, 492 milliards de FCFA dont 66,934 milliards FCFA pour les pensions ; 9,165 milliards FCFA pour les prestations familiales et 1,392 milliards FCFA pour les Accidents de travail et Maladies professionnelles.

Au regard de ces résultats, le PCA a félicité la direction générale et le personnel de l’Institut et les exhorté à persévérer dans ce sens. Avant de leur solliciter de faire des propositions et suggestions pertinentes pour que l’INPS puisse être à la hauteur des attentes de ses usagers.

Seydou Karamoko KONE

Source: Bamako News

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *