Brèves : Toastmasters International, pose ses valises du 07 au 08 Novembre 2014 à Bamako

Sous le co-parrainage du Ministre de la Communication et de l’économie Numérique ainsi que celui de la Formation Professionnelle, la convention du district 94 verra la participation de 250 délégués venant de 15 Pays membres de l’Afrique de l’Ouest.

Ministre Économie Numérique l’Information  Communication  Mahamadou CAMARA

Toastmasters International, pose ses valises à Bamako du 07 au 08 Novembre 2014 à l’Hôtel Olympe de Bamako pour sa Convention Annuelle sous régionale. A noter que Toastmasters international est une organisation internationale qui aspire à construire des passerelles pour la paix à travers une Communication efficace et le Leadership. Ce sera une opportunité pour le public Malien d’assister au concours d’Art Oratoire, aux discours inspirants et aux différents ateliers sur le Leadership et la Communication. Ces deux jours d’activité seront clôturés par un diner Gala. Toastmasters International vous invite à venir nombreux découvrir son organisation, ses membres et ses formations.

 

 

Deuxième prorogation du mandat des collectivités territoriales
Le Conseil des ministres du Mali a adopté mercredi dernier un projet de décret portant sur la deuxième prorogation des mandats des collectivités locales, indique un communiqué. Cette prorogation, pour une durée de six mois et entrant en vigueur à compter du 27 octobre 2014, est la seconde du genre des mandats des conseillers élus à l’occasion des élections communales du 26 avril 2009.

En effet, la crise politico-sécuritaire dans le nord du Mali explique cette décision, selon le communiqué qui relève que cette crise a eu comme conséquences, entre autres, le déplacement des populations des régions du nord dont certaines se sont réfugiées dans les pays voisins et l’absence de l’administration.
Or, précise le texte, « la bonne préparation d’élections communales transparentes, crédibles et inclusives nécessite la participation effective » des réfugiés et des déplacés ainsi que le retour de l’administration et la mise en place d’un dispositif de sécurité adéquat dans les régions septentrionales du pays.
Malgré ce report, précise le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, « l’organisation des élections communales se heurte toujours à des difficultés portant notamment sur le retour de l’administration dans le nord, le retour des réfugiés et l’achèvement du recensement administratif à caractère d’état civil qui contribue à la mise à jour du fichier électoral ». Selon le communiqué, la présente prorogation vise à assurer « une meilleure organisation des élections communales ».

Pour défaut d’agrément

70 établissements de tourisme fermés
Le gouvernement du Mali a invoqué des dérives à la réglementation, notamment le défaut d’agrément, pour annoncer, mercredi, la fermeture de 70 des 967 établissements de tourisme (hôtels et autres espaces de loisirs) que compte le pays. Quelques 155 autres établissements inscrits sur une liste rouge se sont vus accorder un délai de quelques semaines pour se mettre en règle, ont indiqué les services de la primature, confirmant une mise en garde du ministère de l’Artisanat et du Tourisme. Un recensement de ce département ministériel avait conclu que plusieurs établissements d’accueil et de loisirs étaient à l’origine de nuisances pour la population parce que situés au cœur de quartiers résidentiels ou trop près de lieux de culte.

 

COOPERATION MINIERE MALI/CHINE

Signature d’un contrat de plus d’un milliard de FCFA

 

Le Mali et la Chine ont signé mercredi un contrat de partenariat relatif à la construction et à l’équipement d’un nouveau laboratoire d’analyse minière, pour un 1.5 Milliards de FCFA, selon un communiqué publié par le ministère des Mines.

Le contrat a été signé par ministre des Mines, le Dr Boubou Cissé, et le PDG de la société chinoise CGCOC (Overseas Construction Group), M. Ji Weimin, en marge du Forum China Mining 2014, tenu à Tianjin en Chine.

Les deux pays ont également signé un accord-cadre relatif à la coopération dans le secteur des mines, indique le texte.

Le vice-ministre chinois du Territoire et des Ressources, M. Wang Min, présent à la cérémonie de signature, a rappelé à cette occasion que « le cercle vertueux du développement des ressources naturelles passe par la réalisation des études cartographiques des données, le renforcement des capacités et le développement durable « .

Dr Boubou Cissé a fait savoir pour sa part que la « nouvelle vision » du Mali en matière de politique minière est de faire du secteur minier à la fois « le pilier du développement du Mali et de la Coopération ».

Le Mali souhaite bénéficier de l’aide chinoise dans la réalisation d’un certains projets indispensables à l’atteinte de cet objectif, selon le ministre malien des Mines. Il s’agit, entre autres, du renforcement des capacités, de la réalisation de la cartographie et la mise en place d’une banque nationale des données minières et pétrolières et du dragage du fleuve Niger.

 

 

POUR LA PROMOTION DE LA CULTURE DE LA PAIX

Cinq Moines Bouddhistes du Temple de Shaolin au Mali

Dans le but d’inculquer les valeurs de paix et de tolérance aux jeunes maliens à travers la médiation bouddhiste, la philosophie de la paix et le contrôle de soi,  cinq Moines bouddhistes du Temple de Shaolin sont au Mali du 25 octobre au 15 décembre 2014.

 

En prélude à ce séjour,  le ministère de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne en collaboration avec l’Ambassade de la Chine au Mali et l’UNESCO, a organisé une conférence de presse pour donner d’amples  informations aux hommes de médias.

C’était le mardi 21 octobre dernier dans la salle de conférence du ministère de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne. Animée par le ministre Mamadou Gaoussou Diarra,  M. Guo Xueli, 1er conseiller à l’Ambassade de la Chine au Mali, et M. Ismaila Ba, administrateur à la représentation de l’UNESCO au Mali, la conférence s’est  déroulée en présence de plusieurs autres personnalités.

En effet, selon le ministre Diarra ce voyage est le fruit d’un accord de partenariat stratégique pour la paix signée en mai dernier par l’UNESCO et la Fondation chinoise pour la paix mondiale.

«L’une des principales activités prévues par cet accord est la promotion de la paix et du processus de réconciliation dans le monde, notamment dans les pays post-conflit du continent africain» a fait savoir le ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne.

Et, depuis janvier 2012, le Mali connait  une profonde crise sociale, institutionnelle et sécuritaire. L’unité nationale est mise à mal et la cohabitation entre les différentes communautés et couches socioprofessionnelles, fortement éprouvée.

Aujourd’hui, avec la reconquête des régions du nord du pays et le retour progressif à un état de normalité, il est opportun d’instaurer un cadre de dialogue constructif pour identifier les origines des turbulences traversées par le Mali, et permettre aux différentes couches sociales, plus particulièrement les jeunes de s’exprimer sur la question de la paix au Mali et de la réconciliation entre les peuples.

En effet, la jeunesse est au centre de tous les enjeux actuels et futurs. Elle constitue aussi et surtout l’une des principales sources de changement, capable d’impulser l’avènement et le développement d’un Mali émergent.

Ainsi, selon le ministre Diarra,  représentant plus de 60% de la population malienne, cette jeunesse a besoin d’être encadrée, outillée pour devenir et demeurer le levain de la cohésion sociale, le ciment du vivre ensemble, mais aussi et surtout un moteur pour la transformation sociale. «C’est dans cet esprit que le ministère, en partenariat avec l’Unesco et l’ambassade de Chine avec l’accompagnement de la Fondation chinoise pour la paix mondiale, reçoit cette délégation de moines du temple Shaolin du 25 octobre au 15 novembre 2014» a indiqué le jeune ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne.

Notons qu’au cours de leur séjour malien (à Bamako et à Ségou) les moines vont rencontrer les autorités gouvernementales et les chefs religieux des différentes confessions. Ils partageront leurs expériences avec les groupes de jeunes à travers diverses activités comme les démonstrations d’arts martiaux et de techniques de maîtrise de soi, échanges sur la philosophie de la paix, les valeurs de tolérance, de bienveillance et de non-violence aux jeunes afin d’accélérer le processus de paix et de réconciliation dans le pays et de construire les défenses de la paix dans l’esprit des gens.

Pour M. Guo Xueli, les arts martiaux sont des arts de défense, pas d’agression. Ils peuvent jouer un rôle très important dans les pays en situation de post-conflit.

SOURCE: Inf@sept  du   27 oct 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.