Brèves du Lundi le 18 Novembre 2019

Cadre de concertation à Goundam : Des problèmes de développement du cercle au cœur des échanges

 Au cours de la semaine écoulée, un cadre de concertation a eu lieu dans le cercle de Goundam. Il a réuni les cadres, notamment des chefs de services techniques, maires, représentants de la Société civile, chefs des forces armées et de sécurité, représentants des groupes armés… dudit cercle sur  l’initiative du préfet, Mamadou Konaté. Ladite  rencontre a offert l’opportunité aux participants de passer au peigne fin les problèmes qui entravent le développement de ce cercle. Le préfet a, à ce titre, félicité la bonne tenue du Dialogue dans sa localité, mais il a déploré le manque d’afflux pour les révisions des listes électorales. Il lance la balle dans le camp des maires en leur demandant de s’impliquer davantage dans ce processus à travers des campagnes de sensibilisation.

Konaté a fait comprendre au cours de cette cérémonie que le Forum de Goundam a contribué à la diminution de l’insécurité dans ladite localité même si des bavures sont constatées dernièrement sur les récoltes des paysans, a-t-il précisé.

Ce fut aussi un cadre de propositions de solution et de contributions.  « Ce cadre permet de discuter et de trouver des solutions idoines aux questions de développement du Cercle », a souligné à cette occasion le 1er adjoint du maire de la commune urbaine de Goundam, Mahamoudou Sall.

Journée nationale de lutte contre le Diabète : 175 personnes dépistées gratuitement à Macina

Dans le cadre de la Journée nationale de lutte contre le Diabète, le Centre de santé de référence de Macina, région de Ségou, a servi de cadre à une journée de dépistage gratuit. Pour cette occasion, 175 personnes ont été dépistées, gratuitement. C’était le vendredi 15 novembre 2019.

Cette Journée de dépistage était placée sous la présidence du 1er adjoint au préfet, Tiemoko Diaguiri Magassa, qui n’a pas pu effectuer le déplacement. Des autorités administratives, politiques, de la société civile ainsi que du bureau local de l’Association des diabétiques de Macina, présidé par Monsieur Mamari Naco, étaient tous présents à cette cérémonie.

Le thème retenu à l’occasion de cette Journée était : « Le Diabète et la Famille ». Selon le médecin-chef du CSRef, Danseni Sinagnoko, le diabète occasionne chaque année environ 300.000 décès.  « Mal traité ou diagnostiqué tardivement, a précisé M. Sinagnoko, le diabète engendre des complications qui peuvent s’avérer dramatiques ». Il s’agit selon lui d’une maladie qui ne doit pas être prise à la légère.

Kadiolo attend désormais remédier à toutes les insuffisances dans ses structures sanitaires

Jeudi 14 novembre 2019 s’est tenu à Kadiolo, dans la salle de réunion de la préfecture, une rencontre autour du Programme de développement socio-sanitaire du cercle (PDSC). Il s’agissait d’un cadre d’information des acteurs locaux sur l’élaboration de ce Programme pour la période 2019-2023. Ledit  Programme est un financement du projet de renforcement socio sanitaire et de développement-Canada. « Le coût total de ce plan quinquennal englobant toutes les activités de santé dans le cercle de Kadiolo est estimé à 10.038.454.000 FCFA, repartis entre la Composante santé (8.492.457.000 FCFA), la Composante sociale (1.142.106.000 FCFA) et la Composante famille (403.891.000 FCFA) », lit-on dans une publication de l’Agence malienne de la presse et des publicités (AMAP).

Les travaux de cette journée ont été présidés par le sous-préfet central, Alousséni Touré. Cette rencontre a réuni également les maires, représentants des Centres de santé communautaire (CSCOM), techniciens sanitaires.

Le but du Programme de 2019-2023 est de trouver une solution aux insuffisances en termes d’infrastructures sanitaires ainsi que de personnel dans le cercle de Kadiolo. Le sous-préfet a demandé à tous les acteurs de s’impliquer davantage dans la mise en œuvre de ce Programme.

Lutte contre l’insécurité : Les FAMA démantèlent une base à la frontière burkinabè

Samedi 16 novembre 2019, selon le site internet des Forces armées maliennes (FAMA), une opération de ratissage a été conduite par les FAMA dans le secteur de Ouenkoro. Une opération qui est intervenue suite à l’attaque du village de Bidi « par des individus armés habillés en dozo », indique-t-on. Les assaillants ont été bloqués dans leur marche vers le village de Sankoro, souligne la même source, par les FAMA qui les ont poursuivis jusqu’à la frontière burkinabè, où leur base a été démantelée.

Parlant du bilan de ce ratissage, on parle de zéro victime du côté des FAMA et du côté adverse « 20 individus arrêtés, 10 morts, 43 motos brulées, 01 PM, 02 Carabines chinoises, 10 fusils de chasse, 190 cartouches 7,62 S/long, 70 cartouches de chasse saisies, 10 motos récupérées, 10 téléphones saisis », rapporte la même source internet. Quatre maisons ont été brûlées dans le village, mais « il n’y a pas de pertes en vie humaine. »

« Sidibé », commune rurale de gounzouroye, reçoit de nouveau des visites de terrain

Situé à 20 km de Gao, Sidibé a reçu le jeudi 14 novembre 2019, la visite du général de Brigade Ouahoun Koné, commandant du théâtre des opérations Inter Armes Est et le commandant de la zone de défense numéro 1 de Gao et le Colonel Seydou Noumoutié Koné. Cette visite complète à deux les sorties de ces deux hommes dans cette localité. « L’objectif était de venir échanger avec la population, solliciter son concours dans la lutte contre le terrorisme qui sévit dans notre pays », lit-on sur le site internet des FAMA. Les questions sécuritaires ont été au centre des échanges. Le chef de village de « Sidibé », Amadou Youssoufa Sidibé a saisi également cette occasion pour faire savoir les soucis de ses habitants aux visiteurs du jour.  Cette journée de visite a pris fin par une séance de prière pour le retour de la paix au Mali. Les habitants ont également reçu des vivres de la main des deux visiteurs.

Mondoro : Neuf (9) terroristes neutralisés

Suite à une offensive des FAMA le vendredi 15 novembre dernier, neuf terroristes ont été neutralisés, un PM et une moto ont été saisis, explique-t-on dans une publication sur le site internet des FAMA.

 

LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *