Branchements sociaux de la SOMAPEP de Kabala: Une réduction considérable des frais

De 120.000F ils baissent à 20.000FCF. Ce qui va sans doute permettre de combler les attentes énormes de la population de Bamako et environs

Les responsables de la SOMAPEP et de la SOMAGEP ont animé une conférence de présence le mardi dernier pour donner des informations sur le projet de production d’eau potable de Kabala.

La première tranche de la station de pompage de Kabala est estimée à 144000 mètres cubes par jour, autrement dit, 144 millions de litres d’eau par jour. C’est l’information donnée lors de cette conférence de presse par les directeurs généraux de la SOMAGEP et de la SOMAPEP.

Yenizanga Koné, le Directeur général de la SOMAPEP a souligné que grâce aux efforts du gouvernement le déficit d’eau ne sera qu’un simple souvenir dans quelques jours.

La première tranche des branchements sociaux concerne les agences de Baco-Djicoroni, Banakabougou et Faladiè.

Selon les conférenciers, les autres agences de la ville de Bamako bénéficieront bientôt leur part d’eau potable grâce aux efforts du Gouvernement malien et ses partenaires.

L’information vedette de la rencontrer est la réduction des frais de branchement qui ont baissé de 120.000F à 20.000FCF. Cela va sans doute permettre de combler les attentes énormes de la population de Bamako et environs.

Les différents branchements sociaux, au niveau des trois premières agences bénéficiaires s’établissent comme suit : l’Agence de Baco-Djicoroni (5000 branchements), l’Agence de Faladiè (4500 branchements) et l’Agence de Banakabougou (2500 branchements).

Cette nouvelle approche permettra de faciliter l’accès de la population facilement et à moindre coût au robinet.

Rappelons que la mise eau en officielle des installations a été faite, le samedi1er juin dernier par le Premier ministre, Dr Boubou Cissé.

Le projet a été initié en 2002 et lancé en 2015 par les plus hautes autorités, pour réduire définitivement le problème d’eau à Bamako et permettre la fourniture en eau potable de 1.200. 000 personnes.

Ce projet structurant de Kabala comprend quatre phases qui s’accomplissent, selon la recommandations du nouveau schéma directeur de la capitale du Mali jusqu’en 2032.

Il est attendu d’ici le 31 décembre 2019, la deuxième tranche. Elle concerne 144 millions de litres d’eau par jour qui seront mis à la disposition de la population bamakoise. Ce qui va accroître l’apport de Kabala à 288 millions de litres d’eau par jour.

Le Directeur général de la SOMAGEP, Boubacar Kane a expliqué que toutes ces réalisations ont été rendues possibles grâce à l’État malien et ses partenaires qui sont : l’Agence Française de Développement (AFD), l’Union Européenne (UE), la Banque Mondiale (BM), la Banque Européenne d’Investissement (BEI), la Banque Islamique pour le Développement (BID) et la Banque Africaine de développement (BAD).

Certaines localités de l’intérieur du Mali bénéficieront bientôt des réalisations pour améliorer leur fourniture en eau potable.

Seydou DIAMOUTENE

Source: Le 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *