Boucle du Baoulé: l’Association des jeunes volontaires à la découverte d’un riche patrimoine

Le samedi 15 juin 2019, dans le cadre de la Journée de la quinzaine de l’environnement, l’association jeune volontaire pour l’environnement en partenariat avec OPNBB (Opération Aménagement du parc National de la Boucle du Baoulé) a initié une visite dans la boucle du Baoulé, dans la commune de Kondou, région de Koulikoro. L’objectif était de faire connaitre par la jeune génération l’existence de cette unique réserve importante au Mali. C’était en présence du Directeur de l’OPNBB, du président du JVE Mali, l’AEDD, les étudiants et d’autres associations jeunes du Mali.

Au cours de cette visite, les villageois ont réservé un accueil des plus chaleureux à la délégation.

Avant d’entamer la visitée dans la forêt, les participants ont eu droit à des informations sur ladite biosphère animée par le capitaine Sagaba Konaté.

Dans son intervention, il a tout d’abord expliqué les impacts de la réserve et les revenus que les habitants peuvent en tirer, à travers le tourisme.

Selon le capitaine, la biosphère de la boucle de Baoulé est gérée par 20 services rattachés par L’OPENBB et elle est la seule réserve reconnue par UNESCO et unique pour le Mali.

Ils ont également suivi une présentation sommaire sur la réserve qui est une identité, un label de l’UNESCO, qui a trois fonctions : une de conservation, une de développement socioéconomique et une autre de recherche scientifique.

La configuration est de trois aires centrales, l’aire centrale de Bandeco, l’aire de bounezamgoubou et l’aire centrale de fina. Ces trois aires centrales sont interdites d’accès sauf sur autorisation spécifique du service chargé de la réserve. Cette autorisation est octroyée uniquement à la recherche scientifique, a expliqué le capitaine Konaté. Ces aires centrales sont chacun entourées d’une zone tampon, qui n’est pas une configuration initiale, mais faite à la suite d’une évaluation périodique de l’UNESCO.

La réserve du Baoulé à une superficie de 2 millions cinq cent mille hectares. Il a également deux réserves de faune, le Taligrou et Kéniébaoulé, trois réserves de forêt classée adjacente qui sont le Baoulé, Ozofala et puis Nafadji.

Le Maître de la réserve a montré toute sa disponibilité à travailler avec toutes personnes de bonne foi, qui aspirent à l’avancement et à la préservation de la réserve de la Boucle du baoulé.

Il a aussi insisté sur la sauvegarde de ce lieu historique.

Cette visite guidée a permis au chef du village d’étaler quelques difficultés auxquelles son village est de plus en plus confronté avec l’indiction d’accès dans la forêt.

Selon lui, le village n’a plus d’espaces cultivables encore moins faire la chasse.

Après la formation, les étudiantes et les associations Jeunes se sont rendues dans la forêt où ils ont fait la découverte du Fort et du cimetière colonial qui les ont aussi permis d’apprendre encore sur l’histoire de leur pays.

Pour finir, le président de l’association des jeunes volontaires pour environnement au Mali, Kissima Sylla, s’est dit satisfait de la visite. Il a remercié le Directeur de L’OPNBB pour sa disponibilité et tous les participants et partenaires pour leur accompagnement.

Par Jean Pierre KEITA

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *