Bouba ou les indignations sélectives

Les positions sont partagées sur la libération de Bouba KEITA, fils de l’ancien Président IBK, privé de liberté de mouvement depuis la chute de son père. Si pour certains internautes Bouba n’a eu ce qu’il mérite, d’autres, par contre, pensent que sa détention était illégale, puisqu’il n’occupait aucun poste de responsabilité pendant le règne de son père. Votre Facebookan du jour !

 

Moussa Doucouré : pour moi c’est un non-évènement. Il faut que les journalistes occidentaux nous laissent en paix ; il y a pire chez eux, donc laissez-nous en paix.
Abdoul Niang : lors du règne de son papa, Boubacar Keita alias Bouba n’était même pas connu, pour manipuler les Maliens. La junte a mis la main sur ce petit l’empêchant de faire tout ce qu’il veut. En un mot, le priver de tous ses droits constitutionnels. Tout ça, c’était pour berner les Maliens en leur montrant que la famille IBK allait répondre de ses actes. Maintenant nous en sommes où ?
Aïssata Diallo : inchAllah Karim Keita sera le prochain président de la République du Mali ; nous voterons tous pour lui. Car, il va diminuer les prix de dédouanement des voitures neuves.

COULIBALY Yacouba : ils ont exercé leur pouvoir en provoquant les fléaux les plus graves contre notre pays, on dirait des malfrats. Parmi ces fléaux, nous citons, entre autres, le mensonge, la trahison, la tuerie de pauvres maliens, la gabegie, le favoritisme, le népotisme, la méchanceté, la jalousie, l’égo sans aucune limite, la corruption, le vol en bandes organisées.
En tout état de cause, il y a le jugement d’Allah le tout puissant. Nous voyons des dirigeants qui ont fait comme eux et qui se trouvent actuellement dans des états très pitoyables et non enviables de tous. Nous sommes avec des diables au pouvoir en Afrique, des Satan, c’est regrettable.

Paul Diarra : merci à la junte d’avoir compris que la détention du fils de l’ancien Président Ibrahim Boubacar Keita ne servait à rien, parce qu’il est fils du Président qu’il devait être empêché de faire ce qu’il veut après le coup à son papa. Maliens et Maliennes, il est vraiment temps qu’on se donne la main pour sauver ce beau pays.
Wa Salam.

Mamadou CAMARA : qui manipule qui dans cette histoire de coup d’Etat au Mali ? Assimi GOITA, il faut que vous disiez la vérité aux Maliens. En tout cas, je suis sûr et certain que cette histoire de coup d’Etat est un film monté de toute pièce par Karissa.

Diane Dia : pendant qu’on y est, la junte peut aussi loger IBK à Koulouba, remettre Karim au CNT et faire de Moussa DIAWARA maréchal du Mali.

Ema Eagnou Thera : le désespoir du peuple malien envers la transition s’accroit de jour en jour. Des innocents sont morts et le changement tant prôné s’avère être une illusion. Le temps est le meilleur juge.
BouBa Diawara : et dire que le Mali et les autres Maliens espéraient un minimum de justice ! Il semblerait que la montagne a accouché d’une souris.

Dembélé Amadou Droh : tu peux maintenant, comme ton frère Karim à Abidjan, commencer à jouir de toute la fortune que vous avez amassée durant 7 ans sur le dos des pauvres maliens. Longue vie à toi.

Ibrahim Maiga : mon frère ça doit te réjouir aussi. Sinon pourquoi séquestrer injustement. Bouba a toujours été un bon exemple
Modibo Diarra : il a droit à la liberté. Comment peut-on séquestrer une personne sans une poursuite judiciaire pendant 5 mois sans suite ; même dans la jungle on ne fait pas ça.

Source : INFO-MATIN

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.