Blogueur et journaliste : PAS ANTINOMIQUE, MAIS…

Le blogueur est soumis aux mêmes règles déontologiques que le journaliste, mais pas aux exigences d’une ligne éditoriale

site web Presse ligne informatique cyber logo

Le blogueur est-il un journaliste web ? Une grande question qui agite le web. Nul n’a vraiment la réponse  et il s’agit d’une question de point vue, car la frontière qui existe entre ces deux types d’acteurs d’information est fine. Abdoulaye Guindo est un journaliste blogueur, président de la communauté des blogueurs du Mali (Doniblog). Il explique que « Le blogging est un métier qui n’est pas si connu dans notre pays, ». Pour lui, le blog est un carnet, un site web personnel dans lequel un ou plusieurs auteurs publient au fil du temps des articles, des photos, des vidéos,  ou des modes, appelés posts ou billets. Selon toujours notre interlocuteur le blogging est lié aux réseaux sociaux  et l’animateur n’est pas soumis à une ligne éditoriale. Le blogueur est, dans la plupart des cas, un passionné qui écrit parce qu’il lui plait d’écrire.
Cependant  le blogueur est soumis aux mêmes règles déontologiques que le journaliste, c’est-à-dire il n’a pas  le droit de diffamer, prévient le président de la communauté des blogueurs du Mali. Mamadou Ben Moussa Coulibaly est lui un blogueur de la communauté de Mondoblog, une plateforme des blogueurs  francophones de RFI. Selon cet animateur des réseaux sociaux, cette question de la différence entre un blogueur et un journaliste a fait l’objet  de beaucoup de débats. Le consensus général qui s’est dégagé est qu’un journaliste n’est pas un blogueur et vice-versa. « Le blogueur est avant tout un passionné, moins partial qu’un journaliste qui, généralement est un salarié qui se doit de respecter la ligne éditoriale de son organe. », a affirmé le blogueur.
A la différence d’un journaliste qui est une personne dont l’activité professionnelle est le journalisme, (rédacteur, chroniqueur, critique, reporter), le blogueur, quant à  lui  utilise internet comme un moyen de communication pour s’exprimer et diffuser de l’information sur des sujets qui le passionne. Il poste des textes, photos, vidéos, etc.
Cependant la passion du blogueur se transforme souvent en une activité professionnelle à travers laquelle un blogueur tire des revenues. La notion de blogueur doit être associée à celle d’influenceur. C’est le cas, par exemple, des YouTubeurs qui sont aussi des vecteurs de notoriété bien qu’ils ne possèdent pas de blog personnel.  Le journaliste a obligation de respecter la ligne éditoriale de son organe et est souvent tenu par une thématique. Par contre dans un blog, c’est une personne qui gère la ligne éditoriale, le planning, qui crée le contenu, et il a une qualité moins exigeante. Autant un journaliste a une responsabilité pour faire ducontenu une qualité irréprochable, autant un blogueur peut se contenter par exemple d’une photo prise avec un iPhone ou une caméra de moindre qualité et d’un texte avec quelques fautes qui traînent, explique notre interlocuteur.
Le blogueur pourra créer des articles très longs, faire des séries d’articles pour, par exemple, parler d’un produit pendant et après son lancement. Quant à un journaliste il n’écrit pas pour le plaisir, mais parce qu’il y a soit une actualité, une étude intéressante, quelque chose d’étonnant. Et dans tous les cas, il faut que cela rentre dans le cadre de la ligne éditoriale. Le journaliste écrit généralement un article pour un dossier et travaillera en mots, on lui demandera de faire un certain nombre de signes, etc. Une autre différence est le fait que le journaliste crée son article tout seul, et il y a après des personnes pour le relayer, prendre des photos, faire des vidéos, etc. A la différence du blogueur,  il est soumit  à une ligne éditoriale de l’organe de presse employeur.
Babba B. Coulibaly

 

Source: essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *