Bilan accidents Tabaski : 2 morts et 94 blessés

Les forces de sécurité étaient mobilisées hier à Bamako pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens à l’occasion de la fête de l’Eid El Kebîr. La protection civile est intervenue 50 fois pour des accidents qui ont fait 2 morts et 94 blessés. Selon le commandant de la protection civile, ce bilan est positif par rapport aux années précédentes. Toutefois la société civile regrette l’incivisme des usagers de la route et l’insuffisance du dispositif de sécurité mis en place par les autorités, le jour la fête.

Les accidents de la circulation sont récurrents à Bamako surtout les jours de fête et cela malgré les dispositions sécuritaires qui ont été prises sur les différentes voies de la capitale. Les services de la protection civile ont réalisé prés de 50 interventions à Bamako dont la plupart concerne des jeunes âgés de 12 à 22 ans. Selon les responsables du département, les dispositions prises par les services de police au niveau des axes routiers ont permis de baisser légèrement le taux de décès par rapport à l’année précédente. Pour le Commandant Bacary Dao, directeur régional de la protection civile du district de Bamako, « les causes de ces accrochages sont dues au non respect des consignes de sécurité, à l’excès de vitesse et l’incivisme de certains conducteurs mais aussi et surtout au manque de vigilance des enfants qui circulent sans prudence et en méconnaissance de toute règle de circulation ».
Pourtant les organisations de la société civile déplorent l’insuffisance du dispositif de sécurité mis en place sur les axes routiers le jour de la fête. Les responsables de ses regroupements pensent qu’il est inadmissible dans un pays de droit comme le Mali que l’incivisme de certains usagers s’estimant au dessus de la loi continuent de faire des morts. Selon eux, les agents de la circulation doivent mettre de coté leurs relations familiales et de services pour faire appliquer la loi.

Abdoul Wahab DIAKITE membre d’une organisation de la Société.

Studio tamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *