Bientôt un 2è commissariat et une direction régionale de la police à Koulikoro

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général de division Salif Traoré, a posé, vendredi à Koulikoroba, la première pierre d’un commissariat de police et d’une direction régionale, a constaté l’AMAP.

 

« Comme vous le savez, depuis les événements de 2012, notre pays connait un accroissement sensible des menaces sécuritaires. Ces menaces se manifestent, notamment, dans la Région de Koulikoro par le banditisme urbain et périurbain, la criminalité transfrontalière et transnationale, le trafic de faux médicaments, d’armes, de drogues, d’êtres humains, du terrorisme. entre autres», a dit le maire de Koulikoro, Eli Diarra.

Les accidents quotidiens de la circulation, les violences basées sur le genre, les viols et les assassinats constituent des préoccupations réelles et sempiternelles des populations, des autorités politiques et administratives ont motivé, aussi, la pose de la première pierre du commissariat de police, et surtout de la direction régionale, qui, jusqu’ici, est logée dans l’enceinte du gouvernorat de Koulikoro.

Ce deuxième commissariat de police, qui sera réalisé à Koulikoroba, viendra alléger les missions du premier plus exigu qui enregistrent quotidiennement de nombreux affaires,  selon certains, et, selon d’autres, permettra de rapprocher le commissariat des citoyens compte tenu de l’étendue de la commune avec ses 11 kms.

« En réalisant ce second commissariat, nous voulons nous rapprocher des normes internationales qui stipule 1 agent pour 70 personnes, ce qui est loin de la réalité chez nous. C’est pourquoi, nous essayons de recruter 2000 agents par an », a précisé le général Salif Traoré.

Le représentant des autorités traditionnelles et coordinateur des chefs de quartier, Djibril Diarra, a chaleureusement remercié le maire et le président de l’Assemblée Nationale l’honorable Issaka Sidibé, « pour la conjugaison de leurs efforts pour que la commune de Koulikoro devienne une ceinture de prospérité socio économique, vivant en harmonie avec la capitale ».

Quant au maire Eli Diarra, il a vivement salué le gouvernement, à travers le ministre de la Sécurité et de la Protection civile et « tous ceux qui, par leur appui constant, ont contribué à la pose de cette première pierre ».

On notait également la présence du gouverneur de la Région le général de brigade Débérékoua Soara, des autorités administrative, politiques, de la société civile et d’une population nombreuse.

Créée le 9 avril 1958, la commune urbaine de Koulikoro a une superficie de 22.135 ha pour une population estimée à plus de 50.000 habitants. C’est une population marquée par sa jeunesse avec 55% de moins de 20 ans et la tranche d’âge de 5 à 19 ans, qui constitue la population scolaire, représente 42% de la population totale.

AM/MD

(AMAP)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *