Barouéli: Lancement du projet développement et de diversification des moyens de subsistances stables et résilients aux changements climatiques

Le lancement du projet développement et de diversification des moyens de subsistances stables et résilients aux changements climatiques, a été présidé mardi à Barouéli, par le Gouverneur de région, Biramou Sissoko, a constaté l’AMAP.

 

L’objectif du projet est de promouvoir de nombreuses pratiques agricoles intelligentes innovantes permettant d’augmenter la productivité et de développer la résilience des communautés face aux changements climatiques.

Financé à plus  de 473 millions par le gouvernement du Mali et la Norvège dans le cadre du fonds climat, le projet sous la conduite de la FAO, s’inscrit dans une dynamique de contribution aux efforts déployés par le Mali et ses partenaires dans le cadre de l’adaptation et d’atténuation des effets néfastes du changement climatique.

Le projet dont la mise en œuvre est assuré par un consortium d’ONGs nationales, ADICO, ADJI, et GAAS-MALI  intervient dans les cercles de Bandiagara (communes rurales de Borgo et Dogani-Béré) et Barouéli (Boidié, Konobougou, Kalaké et Sanando) dans les régions de Mopti et de Ségou.

Il couvre 60 villages repartis des deux cercles avec plus de 4080 bénéficiaires directs repartis entre 680 ménages, et les bénéficiaires indirects estimés à au moins 52800 personnes sur l’ensemble des 6 communes pour une durée de trois ans (2019-2022).

La cérémonie s’est déroulée en présence des partenaires techniques et financiers, des présidents des conseils régionaux, des directeurs régionaux des services techniques, des Préfets et sous Préfets, des élus et des bénéficiaires du projet.

JC/KM

(AMAP)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *