Banamba : Plus d’un demi-milliard pour des projets communaux

La salle de délibération de la mairie de Banamba a abrité l’atelier de diffusion des outils de mobilisation du fonds de Développement Économique Régional (Der) à l’initiative du conseil régional de Koulikoro avec l’appui technique et financier de la Coopération technique belge à travers le PADKII. Les travaux d’ouverture de la rencontre étaient présidés par l’adjoint au préfet Mamadou Traoré en présence du président du conseil de cercle M. Bakary N. Diarra et de la délégation du conseil régional.

liasse argent ( billet banque zone CFA)

Cet atelier a regroupé les maires et secrétaires généraux des communes de Boron et Kiban, les responsables des services techniques de l’agriculture, du plan et de la statistique, de l’élevage et de la pêche. Il avait pour objectif non seulement d’informer les collectivités éligibles sur aux financements du fonds DER.

 

Ce fonds a été mis à la disposition du conseil régional de Koulikoro par la Coopération technique belge à travers le PADKII. Les collectivités éligibles à Banamba sont les communes de Boron, de Kiban et le conseil de cercle.

 

Au cours de la rencontre, il a été mis à la disposition des collectivités élues tous les outils nécessaires à la mobilisation rapide, efficace et efficiente de ce fonds pour réaliser des projets d’intérêt économique au profit des populations à la base.

 

Un appel à projets a été lancé à cet effet pour un montant global de 787.148.400 Fcfa répartis en deux enveloppes. L’enveloppe A se chiffrant à 131.191.400 Fcfa est destinée aux études, au suivi des réalisations, à l’appui/accompagnement. Quant à l’enveloppe B, elle est estimée à 655.957.000 Fcfa et consacrée à la réalisation des investissements.

 

Selon le conseiller technique chargé du développement économique régional, les communes et conseils de cercle ont été choisis sur la base de deux batteries de critères. La première est relative à la mobilisation des ressources. A ce niveau, les communes qui ont fait preuve d’une bonne mobilisation en 2013 et de bonne gouvernance. Cette liste a été établie par le gouvernorat en collaboration avec le PADKII et le conseil régional.

 

Pour la procédure de l’appel à projets, ces collectivités doivent monter des avant-projets sommaires et les acheminer rapidement dans un délai d’un mois au conseil régional qui va les analyser et faire une pré-sélection. Ensuite, il y aura des études de faisabilité soumises à l’analyse qui vont déboucher sur une autre sélection cette fois-ci des projets qui seront soumis au financement.

 

 

Les projets retenus à ce niveau seront financés après avoir fait l’objet d’une convention de financement entre les collectivités retenues, le conseil régional et le PADKII. Les projets éligibles sont les équipements marchands, les aménagements structurants, les services énergétiques, les infrastructures et les aménagements environnementaux, les projets d’aménagement agricole.

Le recrutement des entreprises pour la réalisation des projets relève de la maîtrise d’ouvrage des collectivités dont les projets seront retenus. Le projet devra prendre fin en 2015.

Source ; Amap

SOURCE: Soir de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *