Bamoye Sory Traoré s’en est allé : Adieu, Monsieur le maire

Il est mort ! Il, c’est Bamoye Sory Traoré, Maire de la commune urbaine de Djenné. Le 24 Décembre 2015 fut un jour noir pour toute sa commune et la région de Mopti en général. Décédé des suites d’une longue maladie, à Bamako, après un séjour à Tunis pour des raisons de soins, Bamoye Sory restera certainement un icône pour les élus locaux en matière de gestion administrative. Ce décès est survenu à l’hôpital Mère-Enfant du Luxembourg, à Bamako seulement 6 jours après son retour, le 19 Décembre 2015, de Tunisie.

Bamoye Sory Traore Maire commune urbaine Djenne

Et c’est le Vendredi, 25 Décembre qu’ont eu lieu ses obsèques à Djenné. C’était en présence de plusieurs personnalités dont le maire de Mopti Oumar Batchily, celui de Bandiagara, Housseini Saye, Ali Inogo Dolo de Sangha, etc.,les autorités administratives et politiques, les parents, amis et sympathisants.

Décédé à âgé de 68 ans, Bamoye Sory Traoré était un enseignant à la retraite. Djenneké d’origine, il fut le 1er maire de sa commune à sa création, en 1994. Après un échec aux élections communales en 1999, l’homme réoriente son fusil politique en obtenant la victoire aux communales de 2004. Sans surprise, M. Traoré fut plébiscité pour un nouveau mandat par la population de Djenné, lors des communales de 2009.Actuellement aux termes de son deuxième mandat successif, Il était l’une des personnalités qui ont fait rayonner la commune urbaine de Djenné dans le monde entier.

Optimiste qu’il était, Il nous avait accordé une interview dans son domicile, à Djenné, dans lequel il a retracé son bilan et évoqué les perspectives de sa commune. Dans cet entretien qu’il a bien voulu accorder à Le Canard de la Venise, il a affirmé ceci : « Je crois que Djenné mérite vraiment d’être une région aujourd’hui ». C’était dans le numéro 06 de votre bimensuel, paru le 16 Avril 2014.

Dors en paix, Monsieur Le Maire !   

Alfousseini Togo

Source: Le Canard de la Venise

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *