Avenir des fonctionnaires de la police nationale : Quand le SYNAPOL reconnaît le mérite du département de tutelle

Le  Syndicat National de la Police (SYNAPOL) se réjouit pleinement de l’engagement et de la détermination du ministère de la Sécurité Intérieure et de la Protection Civile (Département de tutelle).C’est dire que l’avenir des fonctionnaires de la police s’éclaircit depuis l’adoption du projet de décret qui affiche la liste et précise les conditions, les modalités, les taux des allocations et autres indemnités accordées aux hommes qui sont en charge de la sécurité nationale. Par la faveur d’une conférence de presse animée le 20 juin dernier par son SG Abdourhamane Alassane, le SYNAPOL au cœur de la satisfaction a rendu une fière chandelle à son Département de tutelle.

 hamadoun amion guindo cstm section syndicale police nationale malienne

Le Secrétaire Général du SYNAPOL, le Commissaire Abdourhamane Alassane  n’est pas allé par quatre chemins pour éclairer la lanterne des journalistes quant à l’esprit  de la Conférence dont la tenue a été jugée nécessaire par la plupart des responsables des fonctionnaires de la Police nationale.

Le principal objectif visé par les syndicalistes, c’est de manifester une dette de reconnaissance à l’endroit de leur département de tutelle, qui selon des indiscrétions n’a ménagé aucun effort pour que les fonctionnaires de la police nationale puissent bénéficier de tous ces acquis visant à améliorer leurs conditions de vie et de travail.

Le  premier responsable du SYNAPOL est plus que jamais conscient  que les syndicats jouent un rôle déterminant dans la réussite d’une corporation. « Au-delà des revendications synqdicales, le syndicat est aussi une force de propositions et de reconnaissance du mérite », a-t-il rappelé.

Le SG du syndicat de l’institution policière a demandé également au gouvernement de la République de redoubler d’efforts afin d’apporter un traitement diligent à la relecture  d’autres textes dont l’application pourrait, sans nul doute, améliorer les conditions de vie et de travail des agents de la police.

Notamment le décret  35 portant allocation des primes aux fonctionnaires de la police et la loi 10.034 qui détermine le statut particulier des fonctionnaires de l’institution policière.

Il a également mis un accent particulier sur la pelle de défis à relever pour le  bien être des fonctionnaires de la sécurité.Pour sa part, l’adoption des textes en Conseil des ministres en date du 18 mai dernier, fixent les taux des indemnités alloués aux fonctionnaires de la police et de la Protection Civile.

Avant de conclure  son exposé, le Commissaire A. Alassane a tenu à manifester le soutien de son syndicat au ministère de la Sécurité Intérieure et de la Protection Civile avant d’envoyer des notes d’exhortations à ses collègues  policiers qui ne doivent attendre pour donner à la sécurité nationale ses lettres de noblesse tout en répondant aux besoins des populations.

Moussa Wélé DIALLO

 

Source : L’ Agora

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *