Autorités intérimaires : UN PRECIEUX APPUI DU PNUD

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) entend accompagner le processus de décentralisation dans notre pays. L’organisme onusien a matérialisé hier cette intention par une remise de matériel informatique, de mobiliers de bureaux et équipements aux centres de santé communautaire (CSCOM) et aux Autorités intérimaires dans les régions septentrionales.

Mbaranga Gasarabwé représentante adjointe minusma onu

La cérémonie qui s’est déroulée au Centre de formation des collectivités territoriale a enregistré la présence du ministre de la Décentralisation et de la Fiscalité locale, Alhassane Ag Hamed Moussa, de la coordinatrice du Système des Nations unies, également représentante résidente du PNUD, Mme Mbaranga Gasarabwé et des Autorités intérimaires.
La coordinatrice du Système des Nations unies a exprimé sa joie de participer à la cérémonie de remise de matériel informatique, de mobiliers de bureaux et d’équipements de santé pour les Régions de Tombouctou, Gao, Kidal et Taoudéni.
Elle a ajouté que cette contribution du PNUD s’inscrit en droite ligne du soutien des Nations unies à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger. La mise en place des Autorités intérimaires constitue une disposition essentielle de l’Accord.
La responsable onusienne a aussi précisé que cet appui a coûté 190 000 dollars, soit environ 110 000 000 de Fcfa. Pour elle, ces acquisitions viennent s’ajouter à un financement d’un million de dollars (environ 500 millions de Fcfa) destiné au Projet d’appui aux Autorités intérimaires de Taoudéni et Ménaka, mis en place avec la contribution du Fonds de consolidation de la paix des Nations unies.
Quant au ministre de la Décentralisation et de la Fiscalité locale, il s’est réjoui du contexte de la cérémonie chargée de symboles. Il a souligné qu’elle marque une nouvelle étape de la vie des Autorités intérimaires et collèges transitoires avant de rappeler la conception et le financement d’un projet d’appui aux Autorités intérimaires pour un montant d’un million de dollars, soit environ 500 millions de Fcfa. Ce projet a pour objectif de renforcer les capacités des Autorités intérimaires en matière de cohésion sociale et de gestion des collectivités territoriales.
Pour le ministre, cette première étape a été marquée par la formation des membres des collèges transitoires afin de faciliter le démarrage en mettant à leur disposition les outils nécessaires à leurs missions.
« Ces formations ont concerné l’organisation et le fonctionnement des collectivités territoriales ; la gouvernance des collèges transitoires et des Autorités intérimaires et le contrôle de leurs actions,  gestion budgétaire et comptable des collectivités territoriales, entre autres », a t-il indiqué.
En outre, le projet réalisera sous la maîtrise d’ouvrage des Autorités intérimaires des investissements dans le domaine des services sociaux de base et contribuera à instaurer, de façon définitive, la cohésion sociale par la sensibilisation et la formation sur la culture de la paix, le dialogue inclusif, le contenu de l’Accord pour la paix et l’accompagnement dans la gestion administrative des collectivités.
En recevant ce matériel et équipements, le ministre de la Décentralisation et de la Fiscalité locale a invité les présidents des Autorités intérimaires à en faire bon usage au profit de leurs populations respectives.
Il a également exprimé ses remerciements au Système de Nations unies, et au PNUD en particulier, pour tous les efforts déployés au Mali, notamment dans les Régions de Tombouctou, Gao, Kidal et Taoudenit pour la consolidation de la paix.

Maimouna SOW

 

Source: essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *