Autonomisation inclusive des femmes au Mali : d’importants kits avi-piscicoles mis à la disposition des femmes de six campements bozo de Bamako par le ministère de la promotion de la femme

Dans sa dynamique d’autonomisation des couches sociales, le ministère de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille a offert une dizaine de kits avi-piscicoles à sept femmes, issues de six campements bozo du District de Bamako.

La cérémonie de remise s’est déroulée le 22 décembre à Kalabancoro, en présence de la directrice régionale de la promotion de la femme de Bamako, Kanouté Hawa Doumbia et des responsables de groupements des femmes et des pêcheurs. Chose promise, chose faite. Au cours d’une visite dans certains campements de la capitale, la ministre, Oumou Touré a été touchée par la précarité dans laquelle les femmes y vivent. Dans ces campements, rappelle, Sirebara Fatoumata Diallo, présidente de l’association professionnelle des femmes rurales du District de Bamako « les femmes manquent de beaucoup de choses indispensables pour leur survie ».

En plus de répondre à un cri de cœur, le geste du ministère de la promotion de la femme s’inscrit dans ses efforts d’autonomisation de l’ensemble des couches sociales au Mali, conformément à la vision de la décennie pour l’autonomisation des femmes. Le cadeau entre également dans le cadre de la célébration de la journée internationale de femme rurale. Les kits composés d’un bac, de 250 alevins et autres accessoires de pisciculture ; comptent aussi un poulailler, 20 poussins et quelques kilos d’aliment volaille. C’est une activité génératrice de revenus et résiliente à la rareté du poisson.

Certes, le geste ne profite pas à beaucoup de femmes, mais pour un début dans le processus d’autonomisation, c’est un important accompagnement, estime, Kanouté Hawa Doumbia, directrice de la promotion de la femme du District de Bamako. « L’Etat et ses partenaires doivent doubler d’efforts pour permettre aux femmes de s’autonomiser convenablement », plaide madame la directrice, sans occulter l’impérieuse nécessité d’autonomisation de toutes les composantes sociales. Les bénéficiaires par la voix de Bazoumana Koumaré, président du conseil de pêche du District de Bamako ont exprimé toute leur gratitude au ministre avant de promettre une gestion efficiente des kits.

Source: Maliactu.info

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *