Autonomisation de la femme: le département de tutelle au chevet d’organisations rurales

Dans le cadre de son programme d’autonomisation de la femme, le gouvernement du Mali, à travers le ministère de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille vient de donner des kits d’une valeur de 50 millions de francs aux groupements des femmes des régions de Kidal, de Mopti, de Sikasso, de Ségou, Tombouctou, de Kayes et de Gao. La cérémonie de remise était présidée par Mme SANGARE Oumou BA, en présence de Mme DEMBELE Orokia DEMBELE, directrice nationale de la promotion de la femme.

ministre Mme SANGARE Oumou BA Mme DEMBELE Orokia DEMBELE directrice nationale promotion Femme enfant

Des plates formes multifonctionnelles, des moulins complets, des kits de savonnerie, des kits de maraichage, des kits de transformation de produits agroalimentaires, des engrais et semences, sont entre autres la composition du don que les responsables des pus d’une cinquantaine d’associations et de groupements de femmes rurales ont reçu. En effet, cette remise d’équipement répond à la problématique d’accès des femmes aux moyens de production. Mme DEMBELE explique cette cérémonie comme étant la continuité des activités de la Journée internationale de la femme rurale que notre pays a célébrée à Dioila, le 20 novembre 2016.
« La 21e Journée dédiée à la femme a été célébrée à Dioila, dans la région de Koulikoro. À cette occasion, le département avait attribué divers équipements aux femmes de la région. La cérémonie de ce matin est la continuité de cette activité entamée à Dioila », a-t-elle expliqué. Elle a, à cet effet, invité les femmes à faire bon usage de ces équipements.
Quant à Mme SANGARE Oumou BA, elle a rappelé la volonté du président de la république à soutenir toutes les actions favorisant l’autonomisation et l’épanouissement de la Malienne. « Depuis son arrivée au pouvoir, le président de la république a fait de l’autonomisation et l’épanouissement de la femme sa priorité. Et c’est dans cette logique que nous travaillons. Nous savons la capacité de la Malienne. Il lui faut juste un peu de moyens pour qu’elle soit autonome. Le fait de manquer des moyens n’est pas un mal en soi. Nous avons constaté que si la femme malienne est outillée et soutenue, elle peut, à travers son domaine, s’autonomiser », a-t-elle rassuré.
Mme Astan SEYBA, la porte-parole des bénéficiaires a remercié le président de la république, à travers le département de la promotion la femme, de l’enfant et de la famille. Elle a, au nom de toutes les bénéficiaires, promis que bon usage sera fait de ces équipements

Par Christelle KONE

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *