ATTAQUES CONTRE LE PROPHETE : Des fidèles rassemblés aujourd’hui pour dire non

Au cours d’un grand rassemblement prévu ce mercredi à la Grande mosquée de Bamako, les musulmans du Mali vont dénoncer et désapprouver les propos du président français Emmanuel Macron sur la liberté de caricaturer le prophète (PSL) avant de donner les consignes à suivre dans les jours à venir. Une déclaration sera lue dans ce sens par le président du Haut conseil islamique du Mali, Ousmane Chérif Haïdara.

 

En donnant des cours d’histoire en classe, un professeur français du nom de Samuel Paty a montré les dessins caricaturant le prophète Muhammad (PSL). Quelques jours après, le professeur a été décapité chez lui par des inconnus.

Lors de l’hommage au professeur décapité, le président français a rassuré que la France continuerait de défendre les caricatures de Muhammad. Ces déclarations sur la liberté de caricaturer le prophète Muhammad (PSL) a provoqué une vague de colère dans le monde musulman qui juge les propos comme une campagne virulente contre l’islam.

A l’instar des autres pays musulmans, le pays n’est pas resté en marge. Le Haut conseil islamique du Mali (HCIM) a tenu une réunion d’urgence sur la question, le lundi dernier, avant d’inviter les fidèles à une grande mobilisation, ce mercredi à la Grande mosquée de Bamako à partir de 14 h.

L’annonce a été faite par Dr. Ousmane Saliou Traoré, chargé des questions religieuses et  Cheick  Mahamad Traoré,  3e vice-président du HCIM, le mardi 27 octobre 2020. A travers ce rassemblement, le Haut conseil islamique du Mali veut dénoncer, désapprouver les propos du président français et montrer la position unifiée des musulmans du Mali sur le refus catégorique de toucher au prophète.

Durant le rassemblement, une déclaration sera lue dans ce sens par le président du Haut conseil islamique du Mali, Ousmane Chérif Haïdara dont une copie sera envoyée à l’ambassade de France.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *