Association malienne pour la défense des droits de l’homme : Me Moctar Mariko promet une lutte implacable contre l’impunité et la corruption

mariko_moctar

 

C’est le Conseil national du patronat du Mali (CNPM) qui a servi de cadre, samedi 13 février 2016, à la tenue du 9e congrès de l’Association malienne pour la Défense des droits de l’Homme (AMDH). Placé sur le thème, «situation des droits de l’Homme au Mali depuis janvier 2012, avancées et défis», cette rencontre a permis de renouveler le mandat du président sortant, Me Moctar Mariko.

«L’une des rares choses que personne ne pourra jamais te prendre est la confiance que tu acquiers en travaillant rigoureusement et honnêtement» ! Cette sagesse africaine sied bien à Me Moctar Mariko plébiscité à la tête d’un bureau de 21 membres. Une élection qui a eu lieu à l’issue du 9e congrès ordinaire de l’Association malienne pour la défense des droits de l’Homme (AMDH). Requinqué par cette confiance renouvelée, le président de l’AMDH promet d’engager une lutte implacable contre l’impunité, la corruption et surtout contre la spoliation des terres des paysans.

Le ton du congrès a été donné par le  représentant de la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH), Me Florent Geel. Il a témoigné que l’AMDH fait partie des mouvements mondiaux qui ont participé activement à tous les combats menés pour la promotion des droits de l’Homme. A l’en croire, malgré la pression des militaires de Kati, cette organisation a joué un rôle prépondérant dans la protection des droits humains au moment du coup d’Etat de mars 2012.

Un avis partagé par le ministre de la Justice, Mme Sanogo Aminata Mallé. Elle n’a pas manqué de féliciter et d’encourager l’AMDH pour l’énorme combat mené en faveur des droits de l’Homme. «Mon Département est  pied d’œuvre pour l’élaboration d’une politique nationale des droits de l’Homme», a-t-elle assuré.

A l’issue des travaux du congrès, c’est à l’unanimité et sans surprise que Me Moctar Mariko a été reconduit à la tête de l’AMDH. Il dirigera un bureau de 21 membres, dont 10 nouveaux rentrants. «Vous m’avez fait confiance. Je suis capable de relever ce défi et de trouver des solutions. Quand l’engagement est soudé, il peut faire soulever une montagne. Il nous faut la détermination et l’engagement de tous», a laissé entendre le président réélu, Me Mariko. Avant de promettre une lutte contre l’impunité et la corruption.

«Le nouveau mandat sera placé sous le signe de la lutte contre la spoliation des paysans de leur terre. Le combat de l’AMDH sera accentué par la lutte contre l’impunité et contre les amnisties accordées aux présumés auteurs de crimes au Mali. A cela s’ajoute la lutte contre la corruption», a conclu le président Me Mariko tout confiant.

Aliou Touré

 

Source : Le Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *