Association des travailleurs sociaux à la retraite : Un rôle social important

Quatre ans après son assemblée constitutive, l’ATSR est devenue un groupement permanent de retraités attentifs aux actions sociales dans notre pays

Le mardi 16 janvier 2018 dernier, s’est tenue à la Direction nationale du développement social, la première assemblée générale des travailleurs sociaux, sous la bannière de l’ATSR (Association des travailleurs sociaux à la retraite). L’évènement était placé sous la présidence du ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, président d’honneur de l’Association, représenté par le conseiller technique Amadou Diallo. C’était en présence du président de l’ATSR, Ousmane Guindo et des représentants de la CANAM, de l’INPS et de plusieurs autres structures.

Quatre ans après son assemblée constitutive, l’Association des travailleurs sociaux à la retraite est devenue un groupement permanent de retraités attentifs aux actions sociales dans notre pays. En effet, elle joue un rôle social important, comme en témoigne sa pleine participation dans les activités de solidarité et de l’action humanitaire, notamment lors des dernières éditions du Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion sociale.De quoi faire la fierté du département en charge de la solidarité dont le représentant à cette assemblée générale, a fait une mention spéciale de la contribution des travailleurs sociaux à la retraite dans le développement social avant de réaffirmer le soutien du département pour la réalisation des ambitions de l’ATSR.

A noter que l’ATSR s’est assignée d’ambitieux objectifs de promouvoir la solidarité et l’entraide entre ses membres et avec la jeune génération ; l’appui aux professionnels de l’action sociale de l’Etat, des organisations de la société civile et de toutes autres types d’organisations concernées y compris toutes associations qui en manifesteront le besoin.

De façon spécifique, elle vise à contribuer à l’amélioration des compétences des professionnels de l’action sociale dans tous les secteurs et la demande d’autres organisations ; contribuer à la mise en œuvre de la politique de solidarité et d’action humanitaire ; contribuer à la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille ; contribuer à la prise en charge psycho-sociale des enfants soldats des enfants victimes de rébellion, des enfants en conflit avec la famille et la loi et de leur réinsertion socioprofessionnelle ; contribuer à la résilience des populations déplacées, des refugies et autres victimes des calamités ; S’investir dans la protection de l’environnement notamment l’assainissement ; contribuer à la promotion de la protection sociale et de l’économie sociale et solidarité et enfin s’investir dans la promotion des droits humains.

DK

Source: 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *