Association des Jeunes en Mouvement pour le Progrès (AJMP) : Le deuxième anniversaire célébré avec faste !

17 janvier 2017 – 17 janvier 2019 ; cela fait deux ans que l’AJMP mène un combat acharné contre la baisse de niveau des élèves et prône l’excellence. C’est dans la même perspective que les responsables de cette association apolitique ont rencontré les élèves de l’Ecole Malienne, Industrielle, Technique Economique et Commerciale à l’occasion de son deuxième anniversaire, dans les locaux de l’EMITEC, à Niamakoro.

Créée en janvier 2017, l’Association des Jeunes en Mouvement pour le Progrès (AJMP) a pour objectifs: la recherche d’emploi; la promotion de l’excellence dans les écoles ; la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille ; la solidarité.

La semaine dernière, l’AJMP, dont la promotion de l’excellence dans les écoles constitue le crédo, a fait le bilan de ses activités, menées au cours de l’année 2018.

Selon son secrétaire aux relations extérieures, Adama DIAKITE,  en 2018, l’Association a réalisé avec succès des activités dans les domaines comme  l’éducation, la solidarité, le partenariat, les ateliers et le sport. « En 2018, l’AJMP a organisé des cours de soutien à l’endroit des candidats au DEF, au BT1 et 2 pour les sessions de fin d’année. Ce qui s’est soldé par un taux d’admission de 100% chez les candidats au DEF, 60% pour ceux du BT1 et 80% en BT2 », a laissé entendre M. DIAKITE. Dans le cadre de la solidarité, elle a effectué une visite de courtoisie à l’ASACONIA (Niamakoro) pour souhaiter prompt rétablissement aux malades, tout en échangeant avec le médecin-chef sur les modalités de fonctionnement du CSCOM, a-t-il poursuivi.

Rappelons que le thème qui a fait l’objet des échanges fructueux entre l’AJMP et les élèves à l’occasion de ce deuxième anniversaire était : « l’élève et la Nouvelle Technologie de l’Information et de la Communication ». Il a été animé par le président de l’AJMP, Mamadou Issa SAMAKE.  Le choix de ce thème à l’heure de la révolution de la technologie n’est pas fortuit, selon  M. SAMAKE.

Pour lui, nous sommes dans un monde de quantité à la recherche de qualité. Les nouvelles technologies, en occurrence le téléphone, est un moyen d’accéder à l’excellence. Si les enseignants se servent des téléphones pour dispenser des cours, les élèves à leur tour peuvent s’en servir pour apprendre s’ils en font bon usage, poursuit-il.

Monsieur SAMAKE, avant de conclure, a conseillé ses interlocuteurs de faire bon usage de cet outil précieux (le téléphone) de la NTIC pour être compétitifs à l’échelle internationale. « L’excellence s’impose à nous aujourd’hui », prodigue-t-il.

Oumar SANOGO

 

Source:  Le Démocrate

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *