Assemblée générale statutaire de l’association pour le développement du cercle de Nioro du Sahel

L’Association pour le développement du cercle de Nioro du Sahel a tenu le samedi 29 octobre 2016 à la Maison de la Presse son assemblée générale statutaire à l’issue de laquelle un nouveau bureau présidé par M. Cheickna M. Kamissoko a été mis en place.

siege maison presse journaliste

Le rapport d’activités du bureau sortant a été présenté à l’Assemblée. Il ressort de cette présentation que de 2010 à 2016, ce bureau  a réalisé un certains nombre d’activités. Il s’agit entre autres de la distribution gratuite de matériels et d’équipements médicaux aux 21 CSCOM du District sanitaire de Nioro estimé à plus de 13 millions de FCFA, la participation au suivi et à l’acheminement de médicament en provenance d’Europe et l’organisation des festivités culturelles et sportives. Créée à la suite de l’assemblée générale du 7 mai 2004, l’association pour le développement du cercle de Nioro du Sahel s’est dédié depuis les premières heures de sa création aux activités de développement du cercle. L’association a inscrit son programme  d’activités  autour de 6 axes à savoir : l’éducation, la santé, le monde rural, l’énergie et l’hydraulique, la protection de l’environnement et la sécurité des personnes et de leurs biens.

*******

LA BNDA ACCORDE DES CREDITS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES AUTOUR D’UN TAUX D’INTERET DE 12%

 

Le financement et la compétitivité des Petites et Moyennes Entreprises (PME) taraudent les esprits. Cette situation est préoccupante. Les PME représentent plus de 98% de nos entreprises. Ce sont de véritables pourvoyeuses d’emplois dans un pays comme le nôtre où la fonction publique absorbe moins de 10% des diplômés qui arrivent chaque année sur le marché du travail. Les PME dans plusieurs pays d’Asie et d’Amérique latine, sont à l’origine de la montée en puissance des classes moyennes. Leurs performances ont réduit les inégalités sociales et l’extrême pauvreté. Faciliter l’accès des PME au financement et aux marchés publics, c’est créer les conditions de l’émergence économique et sociale. « La stabilité économique et sociale de nos pays dépend en grande partie du soutien politique et financier accordé au Petites et Moyennes Entreprises ». Pour ce faire,  la BNDA accorde des crédits aux PME à un taux d’intérêt qui tourne autour de 12%, contre un taux acceptable de 15%  fixé par la BCEAO.

 

Source: InfoSept

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *