As Seyd Cheick Chérif Ousmane Madani Haidara :« Je ne suis pas fâché contre IBK, mais je suis fâché contre l’Etat »

Cherif Ousmane Madani Haidara :« Je ne suis pas fâché contre IBK, mais je suis fâché contre l’Etat » ,« L’Etat assure la sécurité des bars, des concerts etc. pourquoi pas le Maouloud aussi ? »

cherif ousmane madani haidara precheur guide spirituel ansardine discoursC’est le propos incendiaire de Cherif Ousmane Madani Haidara lors de la conférence de presse qu’il a animé lesamedi 2 janvier 2015 à Banconi. Comme à l’accoutumée le guide spirituel Cherif Ousmane Madani Haidara était face à la presse pour donner d’amples informations sur la célébration du Maouloud (la naissance et le baptême). Cette année la célébration du Maouloud était au centre d’une polémique à cause de l’état urgence décrété par l’Etat.

Face à situation Cherif Ousmane Madani Haidara donne sa position sur le fait. Dans son salon feutré au cœur du quartier de Banconi en commune I du district de Bamako, le guide spirituel n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour fustiger le gouvernement malien d’avoir dissuadé les partisans de la célébration de Maouloud. Selon lui, l’état d’urgence a été décrété pour leur dissuader seulement. « Rien ne nous arrêtera à célébrer le Maouloud au Mali. C’est notre conviction que la célébration du Maouloud contribue au développement du pays mais pas une menace pour notre cher Etat », s’exclame-t-il.

Le conférencier Cherif Ousmane Madani Haidara a déploré l’effectif insignifiant d’agents de sécurité pour la couverture sécuritaire de plus de 70 000 personnes au stade 26 mars. « L’Etat assure la sécurité des bars, des concerts pourquoi pas le Maouloud aussi ?», s’interroge-t-il. A la question de savoir si Haidara n’a pas défié l’autorité malgré l’état d’urgence, le guide spirituel répond avec sourire « Nous avons toujours respecté l’Etat. Loin pour moi de défier l’Etat. Par contre c’est l’Etat qui nous a pas respecté car nous avons l’impression que l’Etat est dans la logique de nous asphyxier afin qu’on abandonne la célébration de notre fête », déplore Cherif Ousmane Madani Haidara.

A la question de savoir, entant que grande force de mobilisation, s’il a une ambition politique ? En réponse le guide dira qu’ils sont les faiseurs de présidents et députés mais ils ne lorgnent pas leurs fauteuils. Autre question, autre réponse du guide. En vous écoutant certains vos propos nous indiquent que vous êtes fâché contre le Président IBK. Cherif Ousmane Madani Haïdara, avec un sourire, dévoile que le président lui a offert quatre bœufs symboliques pour Maouloud.

Et d’ajouter qu’IBK participait à son Maouloud avant qu’il accède à Koulouba. « Je ne suis pas fâché contre IBK mais je suis fâché contre l’Etat. Il n’y a pas de reconnaissance du mérite dans ce pays. Dans un pays voisin, le Président, les ministres se rendent sur les lieux de la célébration du Maouloud pour les encourager. Par contre au Mali, toutes les stratégies se développent pour nous décourager », martèle-t-il.

Maouloud est –t-il un business ? Haïdara répond par la négation. C’est plutôt le pays qui en profite mieux que tout le monde. « Nous avons eu des lettres des responsables du marché rose, du grand marché et autres pour nous remercier à cause des retombés économiques du Maouloud dans les marchés », explique-t-il. Signalons que la célébration de Maouloud a coûté aux organisateurs plus de 135 millions de francs CFCFA.

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *