Après le massacre des militaires maliens à Nampala : La plaidoirie du Président IBK à Ségou

Le jeudi 21 juillet 2016, à l’occasion de la cérémonie de funérailles nationales des militaires tués à Nampala, le 19 juillet dernier par des terroristes, le Président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéïta, a pris le monde entier à témoin. Il a rappelé, à l’intention des pays amis, l’urgence et la nécessité d’autoriser le Mali à s’équiper en armements et surtout aux moyens aériens pour faire face à la guerre qui déstabilise son territoire national.

ibrahim boubacar keita ibk discours hommage funeraire soldat militaire armee malienne

Après l’attaque barbare et lâche contre la base militaire de Nampala, le mardi 19 juillet dernier, ayant fait 17 morts et beaucoup de blessés graves dans les rangs de l’Armée malienne, l’Etat a décrété, le lendemain soir, un deuil national de trois jours en plus de la réinstauration de l’état d’urgence pour trois mois. Mieux, une cérémonie de funérailles nationales digne de ce nom a été rendue, à Ségou, aux militaires tombés sur le champ de batailles de Nampala. Le Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta, a présidé personnellement cette cérémonie d’hommage. Il a d’abord rendu une visite aux militaires blessés à l’hôpital régional de Ségou avant de se rendre au camp Cheickou Amadou Tall pour la cérémonie de funérailles nationales. C’était en présence de l’Ambassadeur français, des Responsables de la MINUSMA et d’autres Représentants du corps diplomatique accrédité au Mali.

A cette occasion éprouvante, le Président IBK a manifesté sa tristesse et celui de toute la nation malienne. «Ce jour est un jour de tristesse pour tout le pays. Ceux qui sont tombés à Nampala, avec armes à la main, étaient en mission. Ils ont choisi de servir le Mali de la manière la plus noble. Ils ont défendu la patrie avec honneur et dignité. Ils sont aujourd’hui morts. Mais, le pays saura les venger», a soutenu le Chef Suprême des armées, Ibrahim Boubacar Kéïta. «Toute vie n’est pas de dignité. La leur (celle des soldats tombés) le fut jusqu’à l’ultime heure. Peuple du Mali, puisses-tu éternellement t’en souvenir ! Que leur mort même, dans sa douleur, soit un levain de résistance pour ce Peuple, de refus de l’abjection, de refus de la contrevaleur humaine, de refus de l’infrahumain. Oui jeunes du Mali, nous sommes fiers de vous. Nous sommes fiers de vos sacrifices », a-t-il rendu un dernier hommage aux hommes tombés sur le champ de bataille.

Pour ce faire, IBK a réaffirmé sa détermination d’instaurer une paix définitive dans le pays. Toute chose qui nécessite une armée malienne plus forte, plus déterminée à l’image de ses pères fondateurs comme le Général Abdoulaye Soumaré.

A cet effet, le Chef de l’Etat a réitéré sa volonté de faire en sorte que l’armée malienne soit capable de faire face à la menace terroriste. C’est ainsi qu’il a déclaré «jour et nuit, je remue terre et ciel à dire à nos amis que l’arme aérienne est nécessaire pour notre défense. Nous ne sommes pas fabricants d’armes. Nous avons besoin de solidarité vraie et non mégotée». C’est en ces termes que le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, a rappelé aux pays amis du Mali l’urgence et la nécessité d’être en possession des moyens adéquats pour faire face à la guerre importée chez lui.

« …que les amis du Mali comprennent que le Mali est en guerre. Que le Mali est un territoire vaste. Que l’arme aérienne est absolument incontournable pour la défense du Mali. Qu’il nous y ait des hélicoptères, des avions de reconnaissance, des avions de transport. Tout cela nous a conduit à initier la Loi d’orientation et de programmation militaire», a-t-il détaillé dans sa plaidoirie.

Oumar Diakité, Envoyé spécial

La liste des militaires morts lors de l’attaque de Nampala du 19 juillet dernier

C’est la liste des hommes annoncés officiellement morts par les autorités militaires. Ils sont au nombre de 17soldats. Beaucoup d’entre eux étaient de l’unité blindée et de la cavalerie, des militaires du rang aux sous-officiers supérieurs.

 

Cependant, après la cérémonie de funérailles nationales, selon des témoignages, les Caporaux Zakaria Coulibaly et Adama Zongo ont réapparu, le samedi dernier, dans leurs familles à Markala ; alors que leurs noms figuraient sur la liste des soldats tués dans l’attaque du camp de Nampala. Mais, toutefois, l’information n’a pas été confirmée par le Ministère de Défense et des Anciens Combattants. Faut-il rappeler que l’hiérarchie militaire avait déclaré à Ségou, lors de la cérémonie, que les corps des Caporaux Adama Zongo et Sidi Coulibaly ont été inhumés à Nampala.

 

Ainsi, voici la des victimes identifiées officiellement

2e Cavalier Souleymane Mallé, né le 17 août 1992, recruté dans l’armée malienne de la promotion de 2013 ; Issa Diarra n°2, né le 27 mars 1993 et incorporé avec la promotion 2013 ; le Soldat de 2e classe Nouhoum Mounkoro, promotion 2013 de l’armée malienne ; Idrissa Diarra, né le 20 avril 1990, promotion 2010 de l’armée malienne ; Caporal Ali Mounkoro : né le 20 juin 1987, promotion 2006 de l’armée malienne ; Caporal Boureima Sawadogo, né le 12 juillet 1984, promotion 2005 de l’armée malienne ; Caporal Mamoutou Nako, né vers 1988, promotion 2007 de l’armée malienne ; Caporal Zakaria Coulibaly, né le 29 septembre 1987, promotion 2006 de l’armée malienne ; Caporal Ibrahim Kalil Touré, né le 18 septembre 1987, promotion 2007 de l’armée malienne ; Caporal Adama Zongo, né en 1979, promotion 2000 de l’armée malienne ; Caporal Sidi Coulibaly, né le 20 juillet 1986 , promotion 2005 de l’armée malienne ; Sergent Yaya Traoré, né vers 1975, promotion 1994 ; Sergent-chef Moussa Samaké, né le 6 novembre 1978, promotion 2000 de l’armée malienne ; Sergent-chef Abdramane Coulibaly, né le 17 août 1974, promotion 1993 de l’armée malienne ; Sergent-chef Souleymane Diakité, né le 30 avril 1972, promotion 1993 de l’armée malienne ; Sergent-chef Almoustapha Fané, né le 9 avril 1979 , promotion 2001 de l’armée malienne  et l’Adjudant-chef Alfousseyni Koné.

Oumar Diakité, Envoyé spécial à Ségou

 

Source: lecombat

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *