Après la reconnaissance sacrée de la jeunesse intellectuelle d’Afrique (RSJIA) : Le Commandant de la Ccr, Abdoulaye Coulibaly primé par le Cajd-Mali lors de sa traditionnelle “Nuit du Djandjo”

Quelques semaines seulement après avoir reçu la Reconnaissance sacrée de la Jeunesse intellectuelle d’Afrique (Rsjia) pour son dévouement dans la gestion du trafic routier du district de Bamako, le Commandant de la Compagnie de la circulation routière (Ccr), le Commissaire divisionnaire de police Abdoulaye Coulibaly vient à nouveau d’être honoré par le Cercle d’action des jeunes pour le développement du Mali (Cajd-Mali) lors de sa traditionnelle nuit dénommée “La Nuit du Djandjo” pour sa précieuse contribution au développement du Mali. La cérémonie de remise des distinctions au cours de laquelle plusieurs personnalités ont été primées, s’est déroulée le 20 juillet dernier au Mémorial Modibo Kéïta. 

Après avoir reçu son attestation et son trophée (un Ciwara), le Commissaire divisionnaire de police Abdoulaye Coulibaly s’est confié à la presse fortement mobilisée pour immortaliser l’instant. Ainsi, dès l’entame de ses propos, il a déclaré que cette distinction exprime chez lui un sentiment de fierté et de satisfaction pour sa personne ainsi que l’ensemble de la police nationale et particulièrement pour la Compagnie de la circulation routière. Il ajoutera que c’est un sentiment de fierté parce que c’est une reconnaissance du travail bien fait de la police dans le cadre de sa mission de gestion efficace du trafic routier du district de Bamako.

Et de poursuivre qu’elle est également une reconnaissance du travail abattu par les éléments de la Ccr qui bravent les canicules et les intempéries de toutes sortes afin de gérer le trafic routier de la capitale avec efficacité pour le bonheur de l’ensemble des usagers de la route. Il précisera qu’il dédie cette distinction à toute la police malienne et à l’ensemble des forces armées et de sécurité du Mali.

Il s’est satisfait parce que lorsque des structures privées mènent des enquêtes, à son insu, sur le travail qu’il effectue au quotidien avec ses éléments afin de lui décerner une distinction, selon lui, cela ne peut qu’être une satisfaction pour l’ensemble de la police nationale. “Je ne suis pas le seul à abattre ce travail. Ce prix est le fruit du travail abattu par l’ensemble de mes hommes sur le terrain. Nous travaillons en équipe. Je ne suis pas primé, c’est la Ccr qui est honorée à travers son dévouement et son engagement dans la gestion du trafic routier du district de Bamako. Je félicite mes hommes pour leur effort dans leur mission de tous les jours pour la satisfaction totale de la population”, a-t-il martelé.

Il a saisi l’occasion pour féliciter les jeunes du Cercle d’action des jeunes pour le développement du Mali pour leur initiative en faveur des agents qui œuvrent au quotidien, souvent dans l’anonymat total, pour servir nos concitoyens. Car, le bonheur est au bout de l’effort. A ce titre, dit-il, le travail apporte toujours un bienfait à la communauté.

A ses dires, chacun doit apporter sa pierre à la construction de l’édifice national. “La jeunesse doit s’inspirer de ces grands hommes qui œuvrent inlassablement dans l’ombre pour le développement de notre pays. C’est vraiment un sentiment de fierté et de satisfaction que l’on reconnaisse quelque part que vous êtes suivis dans ce que vous êtes en train de faire et que tout le monde est unanime que vous faites du bon boulot. Cette distinction vient nous donner une lourde responsabilité afin d’avoir plus de réussite pour le bonheur de la population”, a-t-il conclu.                

                                                              

 Boubacar PAÏTAO

Source : Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *