Apologie du terrorisme: le prêcheur Bandiougou devant le juge de la C.VI

Après avoir vitupéré sur le Président ATT dans l’affaire du Code des personnes et de la famille, le prêcheur Bandiougou DOUMBIA récidive en ayant cette fois-ci dans son viseur le Président IBK et le mode de gestion du pays mis en place par les autorités. Il  a été arrêté hier et conduit à la BIJ pour être entendu. La justice ira-t-elle jusqu’au bout dans cette nouvelle affaire qui défraie la chronique dans la capitale?

 

Le Prêcheur et Guide spirituel de l’Association Nourroudine, Bandiougou DOUMBIA, a été arrêté hier dans la matinée, par les services de sécurité et conduit à la Brigade d’Investigation Judiciaire (BIJ). Cette arrestation intervient suite à un prêche sur le site de Tabacoro s’inscrivant dans le cadre d’un soutien aux déguerpis de cette zone. Selon des témoignages vidéos et de personnes physiques, le Prêcheur a saisi cette tribune pour invectiver le régime, à travers des propos jugés offensants pour le Président de la République, pour certains, et, pour d’autres, assimilables à l’apologie du terrorisme, incitation à la violence et au meurtre. Il n’a pas manqué de dénoncer l’injustice érigée en mode de gestion dans le pays.

Selon des connaisseurs du droit, les propos tenus, à la faveur de ce meeting de soutien, sont suffisamment graves et pourraient relever du pénal. C’est naturellement alors que celui qui a continué à défier l’autorité, encore hier, a été arrêté. La nouvelle de son arrestation a fait l’effet d’une traînée de poudre dans la capitale. Dans l’après-midi, les disciples du Prêcheur et autres sympathisants s’organisent et forment deux groupes pour exiger sa libération. Le premier avait pour destination la BIJ et le second s’est dirigé vers Sébénikoro, résidence du Président de la République. Leur détermination était palpable.

Le Prêcheur Bandiougou DOUMBIA est un récidiviste, puisqu’il a eu à déblatérer sur l’ancien Président  ATT dans l’affaire du Code des personnes et de la famille avait, par ailleurs, donné lieu à une des plus grandes mobilisations de la Communauté musulmane du pays. Les attaques personnelles contre le chef de l’Etat par voie d’injure ou de diffamation, n’avaient alors donné lieu à aucune poursuite. Mieux, Bandiougou DOUMBIA sera reçu en fanfare sous les lambris du Palais aprésidentiel à Koulouba pour une réconciliation avec celui sur qui il a vitupéré, expression d’une mansuétude du Président ATT.

Cela a-t-il fait pousser des ailes au Prêcheur qui récidive en ce mois de février ? Bénéficiera-t-il une nouvelle fois de la clémence des autorités en l’absence de remords ? La justice marquera-t-elle son indépendance en appliquant rigoureusement la loi qui s’impose en pareil cas ? Autant de questions qui trouveront leur réponse dans le traitement qui sera réservé au dossier du célèbre Prêcheur Bandiougou DOUMBIA.

Au moment où nous mettions sous presse, le Prêcheur était encore gardé à la Brigade d’Investigation Judiciaire. L’on a appris qu’il devait être présenté, au plus tard aujourd’hui mardi, au juge de la Commune VI pour la suite judiciaire de l’affaire qui commence à se corser.

PAR BERTIN DAKOUO

INFO-MATIN

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *