Ami Kane échappe à un lynchage

L’opération de déguerpissement entreprise par le gouvernorat du District de Bamako a visiblement atteint ses limites. Largement décriée par la couche socio-économique visée, cette opération, tristement appelée « Opération Bulldozer », a fait l’objet de violentes manifestations le samedi 30 juillet 2016.

controleur general sacko aminata kane policiere Gouverneur bamako

Les manifestations se sont tout d’abord déclenchées au marché « Dibidani » où les bulldozers ont démoli un kiosque à marchandises.  L’opération de samedi était juste la suite logique. En colère, les manifestants ont détruit la statue de l’ancien président Modibo Keïta, une statue récemment érigée dans le cadre des activités commémoratives du Centenaire du premier président, Modibo Keïta.

Cette statue se trouvait au niveau de la place dit « Voxda », à environ 30 m du PMU-Mali. La manifestation s’est ainsi vite généralisée dans les environnants du grand marché de Bamako avec des jets de gaz lacrymogène, bien entendu, par des forces de l’ordre.

Pour le suivi de l’opération, Ami Kane s’est rendue sur les lieux, plus précisément au niveau de l’Assemblée nationale, sans connaître le degré de colère des manifestants. Elle sera aussitôt encerclée par un groupe de jeunes munis d’objets tranchants et de gourdins.

Ami Kane n’aura eu la vie sauve que grâce à son garde du corps qui a eu le reflexe de tirer quelques coups en l’air pour disperser les manifestants en colère.

Source : Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *