Amélioration de la qualité des sols au Mali : Les réalisations d’AGRA à Sikasso prouvent que la révolution agricole est possible

L’Alliance pour la Révolution Verte en Afrique (AGRA), a lancé en 2012, un programme de cinq ans d’un coût global de 322.778.000 FCFA. Entre autres objectifs, ce programme vise: amener les paysans à adopter les innovations technologiques afin qu’ils deviennent plus compétitifs; faire passer l’agriculture  du stade de subsistance à celui économique et commerciale; faire en sorte que l’agriculture devienne un secteur attractif. Bref, réduire l’insécurité alimentaire et doubler le revenu des petits producteurs. Dans le cadre de ce programme, AGRA-Mali a initié du 9 au 10 septembre 2014, une mission de terrain dans la région de Sikasso, pour visiter les réalisations de l’ONG Mission Sahel dans le domaine de l’amélioration de la qualité des sols.

monument bienvenue KENEDOUGOU Sikasso

Conduite par Joseph Sedgo, responsable d’AGRA-Mali, la délégation était composée de Tiécoura Diarra, Directeur exécutif de l’ONG Mission Sahel, de Félix, chargé de communication d’AGRA basé au Ghana. « L’objectif de cette mission de terrain, est de constater les résultats de l’ONG Mission Sahel sur le terrain », a indiqué Joseph Sedgo, responsable d’AGRA-Mali. Selon lui, les résultats obtenus avec les paysans maliens pourraient inspirer d’autres paysans à travers l’Afrique. Et pour voir ce qu’AGRA a réussi à faire avec les paysans maliens, à travers son partenaire l’ONG Mission Sahel verte, dans la région de Sikasso, la délégation a visité le secteur de Bougouni et de Sikasso. Dans ses deux zones visitées, sur les sept secteurs d’interventions dans la Région, quatre points majeurs étaient programme: les rencontres avec les autorités administratives et agricoles, des entretiens avec les agro dealers, une séance de travail avec l’institut de micro finance «Soro Yiriwaso» et les visites des champs de semences réalisés par des producteurs semenciers. La délégation d’Agra a été reçue par Mahamadou Diaby, Gouverneur de la Région de Sikasso, Dieudonné Sagara, préfet adjoint de Bougouni, et par les responsables agricoles des secteurs de Bougouni et de Sikasso. Joseph Sedgo a entretenu ces responsables sur le but d’Agra qui est de promouvoir la révolution verte en Afrique et notamment au Mali. Et, pour convaincre l’auditoire davantage sur la pertinence des interventions d’AGRA au Mali, Tiécoura Diarra de l’ONG Mission Sahel, fera le point des réalisations. « Sikasso a senti la main d’Agra. Nous vous remercions de votre soutien et de votre assistance à l’endroit de nos agriculteurs en formation, en approvisionnement en intrants agricoles, etc. Nous vous encourageons et nous vous assurons de vous accompagner pour relever ensemble le défi de la révolution agricole verte à Sikasso pour le bonheur des maliens», a déclaré le chef de l’exécutif régional. Pour sa part,  Dieudonné Sagara, Préfet adjoint de Bougouni, dira qu’il croit à une synergie d’actions. « Si chacun s’engage dans l’amélioration de la production agricole, cette action peut amener l’autosuffisance alimentaire», a-t-il indiqué. Et, Fousseyni Diallo, chef secteur de l’agriculture de Bougouni d’ajouter que « Agra nous apporte beaucoup dans ses domaines d’intervention, notamment dans les aides à nos agriculteurs. Elle nous apporte des technologies, des formations des paysans et des agents  techniques pour la bonne production. Elle met à la disposition de nos paysans des semences  de variétés à travers les agro-dealers que sont les revendeurs d’intrants agricoles : les engrais, les semences, les insecticides et les herbicides. On veut que le partenariat se poursuive pour que d’autres villages en bénéficient». De leur côté, les agro-dealers n’ont pas manqué d’exposer les avantages que le projet leur apporte. Ils ont aussi levé le voile sur les difficultés auxquelles ils sont confrontés. «On se réjouit des formations dispensées à notre endroit et de l’approvisionnement de nos points de ventes en intrants agricoles. Cela nous permet de ravitailler nos clients sans rupture », a indiqué Yacouba Diarra, présidents des agro-dealers de Bougouni. Il a ajouté que  malgré  tout, des difficultés demeurent. Par exemple le manque de moyen de transport des produits.  « Nous exhortons Agra de nous doter de moyens de transports pour acheminer nos produits et de nous aider à l’installation de petites unités de productions d’intrants agricoles. Nous souhaitons qu’elle nous aide pour créer plus de relations avec nos fournisseurs et entre agro dealers maliens et  ceux de l’extérieur», a souhaité Yacouba Diarra. Dans les champs de semences, Déboré Sanogo, porte parole des femmes de Kassanso et Youssouf Sangaré d’Ouré, ont exprimé tous les biens faits d’Agra dans leurs succès. «Je parviens à cultiver ces 10 ha grâce aux formations que j’ai reçues avec Agra, à travers Mission Sahel qui nous assiste pour faciliter nos emprunts à Soro Yiriwasso», a indiqué Youssouf Sangaré de Ouré. Avant d’ajouter qu’il est ému de sacollaboration avec Agra qui est basée sur la confiance. Et, pour sa part, Déboré Sanogo, porte parole des femmes de Kassanso a salué le soutien de AGRA. «  Grâce à vous, on a eu beaucoup de notions pour améliorer nos techniques de cultures », a-t-elle indiqué. Avant de solliciter AGRA pour la clôture de leur  zone de maraichage. A l’institution de micro fiance « SoroYiriwaso », le coordinateur de Sikasso, Oumar Ouattara a apprécié à sa juste valeur leur collaboration avec les paysans et Agra, basée sur la confiance.  En somme, il ressort de la visite que des résultats positifs ont été atteints par l’ONG Mission Sahel. Elle a développé la capacité technique et entrepreneuriale des agro-dealers sur les intrants agricoles. A titre d’illustration, l’on peut annoncer la formation de 395 agro-dealers sur une cible de 400. L’ONG a aussi renforcé les capacités organisationnelles et institutionnelles des revendeurs et défini un réseau d’agro-dealers inter communautaire plus efficace. Elle a également soutenu les réseaux d’agro-dealers pour l’établissement de relations durables avec les institutions financières pour accéder au crédit. Il a été aussi constaté que l’ONG a consolidé les capacités des organisations paysannes pour agréger les besoins de leurs membres et développer des liens d’affaires solides avec les agro-dealers de façon à permettre la croissance. Joseph Sedgo s’est dit satisfait des résultats acquis par l’ONG Mission Sahel. Il a souhaité l’élargissement de l’expérience Sikassoise à d’autres localités du Mali. Quant aux difficultés évoquées, il a assuré qu’elles seront prises en compte afin que toutes les parties aient satisfaction. Le Programme d’AGRA pour l’amélioration de la qualité des sols, d’un coût de 322.778.000 FCFA, a été lancé en 2012. Il a une durée de cinq ans et vise d’accroitre la productivité et la production agricole,  ainsi que l’augmentation des revenus de 70.000 petits exploitants agricoles d’au moins 30%.

Hadama B. Fofana, envoyé spécial

 

SOURCE: Le Républicain  du   12 sept 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.