Amazone de la semaine : Mme Diallo Aïda Koné

Cette semaine, la rédaction d’InfoSept s’est rendue dans les locaux du bureau malien des droits d’auteurs (BUMDA) dont Mme Aïda Koné est la directrice afin d’en savoir plus sur elle.

Mère de 4 enfants, 3 garçons et une fille, Aïda Koné assure les rênes du bureau malien des droits d’auteurs depuis 2016.  Mme Diallo a pour mission : d’assurer la gestion et l’administration du bureau malien du droit d’auteur, de préparer le rapport annuel de fonctionnement, le compte rendu de gestion, les états prévisionnels des recettes et des dépenses.De même, en tant que première responsable,elle se charge d’engager des procédures judiciaires et exécuter les décisions de justice, s’il y a lieu.

Avant son poste de directrice, Mme Diallo a été chef de service en communication et relations publiques du bureau malien du droit d’auteur (BUMDA). Elle a aussi été le chef du service contentieux et de la lutte contre la piraterie.

Après avoir effectué ses études primaires et secondaires au groupe scolaire AB de Sikasso où elle a obtenule diplôme d’étude fondamentale, elle fut orientée au lycée de Sikasso en série science. A la fin de ses études secondaires, Aïda poursuit ses études universitaires à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) ou elle obtint une maîtrise en sciences juridiques. Pour acquérir davantage de connaissances, notre Amazone ne s’est pas limitée au Mali, elle est passée en dehors des frontières. Ces multiples voyages de formation vont l’amener à participer àla semaine sur la protection de la propriété intellectuelle pour les pays africains francophones de Shenzhen à Beijing en Chine puis elle va ensuite participer à la formation des formateurs à la lutte contre la piraterie à Dakar au Sénégal. Il faut surtout noter son séjour d’études pratiques en droit d’auteur et en droits voisins à Genève (Suisse), sans compterplusieurs autres formations qui ont fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui, c’est-à-dire une directrice qui gère sans faille sa structure. Elle a aussi fait des formations diplômantes à distance dans divers domaines.

Malgré son poste de responsabilité, Mme Diallo a toujours eu un temps pour les plus démunies. C’est dans ce cadre humanitaire, qu’elle a créé depuis 1999, une association pour la protection et l’assistance des enfants mineurs en conflit avec la loi. Elle assiste aux enfants qui ont fait des infractions, et qui ont des problèmes avec la loi.

Malgré son dévouement dans son travail, Mme Diallo concilie très bien sa vie professionnelle et familiale. Selon elle, c’est juste une question d’organisation.

Elle invite tous les utilisateurs d’œuvres artistiques et littéraires de venir au bureau malien des droits d’auteurs pour payer les redevances des droits d’auteurs parce que c’est le salaire de l’artiste, et le travail du BUMDA c’est de permettre à l’artiste de vivre avec le fruit de sa créativité.

Selon Mme Aïda,la seule devise qui compte est le travail bien fait.

 

HaouaOuane

Source: Infosept

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *