AMAP: perte d’un vieux correspondant à Kati

Bamako, 10 juin (AMAP) Mahamadou Soumbounou, un vieux correspondant de l’Agence malienne de presse et de publicité (AMAP) en service à Kati est décédé dimanche au CHU de Kati des suites d’une maladie qui vient de l’arracher à l’affection  de ses proches et de l’ensemble de la famille de la presse publique d’Etat, l’AMAP et l’ORTM qu’il aura servie plus de deux décennies.

Son inhumation a eu lieu le même jour, dans l’après midi à Kati, au cimetière de Noumorila.

Timide par nature, mais toujours ouvert à la discussion, aux échanges autour des sujets d’actualités des plus diverses, Soumbounou a d’abord embrassé la profession d’enseignant qu’il a longtemps exercée et qui lui a permis de compter aujourd’hui quelques uns de ses élèves parmi les hauts cadres du pays, avant  de s’essayer dans le métier de journalisme en qualité de correspondant attitré de l’AMAP dans le Cercle de Kati.

A ce titre on l’a très souvent aperçu ou croisé dans les couloirs des bureaux des différents services de l’administration, sur les lieux de manifestations diverses de la cité « Garnison », en compagnie des responsables de la circonscription au cours de leur déplacement dans différentes localités comme Sanankoroba, Dombila, Mountougoula et autres, à la recherche de l’information pour éclairer l’opinion locale et nationale à travers ses dépêches et duplexes adressés à l’AMAP et à l’ORTM .

Par la disparition la Mahamadou Soumbounou que certains intimes avaient surnommé « Barosso », certainement en tant que mélomane mordu de la musique afro-cubaine, l’AMAP et l’ORTM perdent un collaborateur dévoué et loyal. Dors en paix cher doyen.

MS(AMAP)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *