Amadou Koné, président de l’association ATTELAGIR sur la plainte du BIPREM contre IBK « Elle n’est ni fondée ni légale, mais plutôt déstabilisatrice et porte atteinte à la sureté de l’Etat »

Décidemment, les réactions de soutien en faveur du président de la République Ibrahim Boubacar Keita suite à la plainte du BIPREM (Bloc d’Intervention Populaire et Pacifique pour la Réunification Entière du Mali) contre lui ne cessent d’affluer.

haute cour justice siege residence

A l’instar de plusieurs mouvements, l’association ATTELAGIR FRANCE-MALI, à son tour s’insurge et condamne avec la plus grande fermeté ces accusations portées contre le président de la République du Mali. C’était à la faveur d’une conférence de presse organisée à cet effet à leur siège à Hamdallaye le samedi 12 mars dernier.

Les responsables de l’association relèvent que la plainte formulée contre IBK n’est ni fondée ni légale, mais plutôt déstabilisatrice et porte atteinte à la sureté de l’Etat. Aussi, que le BIPREM ne peut pas se substituer à l’Assemblée Nationale pour se permettre une telle chose.

« Comment comprendre qu’en ce moment crucial de réconciliation, de mise en œuvre de l’accord pour la paix et au moment où le monde entier se mobilise pour le Mali avec la venue des représentants des 15 membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU pour que le pays retrouve sa stabilité et une paix durable et définitive, c’est en ce moment que les ‘’bipremistes’’ se livrent à leur sale besogne ? », se demande le président de l’Association ATTELAGIR, Amadou Koné dit Jimmy. « Les ennemis de la paix et de la cohésion sociale, ces vautours qui ont tout mangé autour du général Amadou Haya Sanogo, des propagandistes avérés qui pensaient que le Mali était un gâteau à partager, qui se ventent d’avoir soutenu Amadou Haya et ensuite d’avoir soutenu IBK  ignorent que nous sommes plus de 70% de Maliens qui avons élu notre président », a-t-il laissé entendre.

L’Association ATTELAGIR lance un appel solennel à tous les Maliens, un cri de cœur à l’union sacrée autour du président de la République IBK dont les progrès réalisés sont déjà énormes et salutaires.  Pour l’association ATTELAGIR, le BIPREM ne demeure qu’une association d’opportunistes comme tant d’autres qui ne doivent pas se tromper d’objectif. Aussi, selon les responsables de l’association, le BIPREM n’a nullement pas la capacité d’intenter une action en justice contre le président de la République.
 

DK

Source: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *