Agence nationale de développement des biocarburants (ANADEB): Le juge ordonne la mise en liberté de l’ex-DG, Madani Mamadou Diallo, le procureur de la commune V s’y oppose

Placé sous mandat de dépôt, il y a presque un mois, sur plainte du ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, l’ancien Directeur général de l’Agence Nationale de Développement des Biocarburants (ANADEB), Madani Mamadou Diallo reste en prison. Poursuivi pour  » opposition à l’autorité de l’Etat « , pour avoir refusé de signer le PV de passation et attaqué la décision de sa révocation devant la Cour Suprême. Le tribunal de la Commune V avait ordonné, jeudi dernier, sa mise en liberté provisoire, en attendant son procès, fixé au 6 mai, mais le procureur de la République près le même tribunal a fait appel de ce délibéré.

 

Décidément, les procureurs de la République près les tribunaux ne cessent d’attirer la lumière sur eux, depuis quelques semaines, au sein de la justice malienne. Après le pourvoi en cassation du procureur général de la République près de la Cour d’appel contre la décision de cette juridiction dans l’affaire dite de  » tentative de déstabilisation des institutions « , c’est celui du Tribunal de Grande instance de la Commune V, qui, à son tour, a fait appel de l’ordonnance de mise en liberté de l’ex-Directeur général de l’ANADEB, Madani Mamadou Diallo.

En effet, le jeudi 4 mars dernier, le tribunal a rendu le délibéré sur la demande de mise en liberté introduite par son conseil, fiance, à son égard, de l’ex-DG de l’ANADEB. La correspondance, datée du 8 février, adressée au Procureur, avait pour objet :  » opposition à la prise de service du nouveau DG de l’ANADEB, refus d’exécution du décret n°2020 0379 PT-RM du 31 décembre 2020 « . Dans ce document, le ministre a donc porté à la connaissance du procureur  » le refus d’exécution du décret par le Directeur général sortant, avec opposition à la prise de service du DG rentrant et l’occupation illégale des bureaux ». Avant d’ajouter : « De ce qui précède, je vous saurais gré des dispositions que voudriez bien prendre pour la libération du bureau du DG afin de permettre l’installation du nouveau DG « .

C’est sur la base de cette correspondance du ministre des Mines, de l’énergie et de l’eau, lamine Seydou Traoré que la procédure a été engagée et a conduit à l’arrestation de l’ex-DG, Madani Mamadou Diallo qui avait été nommée le 12 mars 2018 comme Directeur général de l’ANADEB, à la suite d’un appel à candidature. Pour sa famille, l’information donnée par le cabinet du ministre que nous avons évoqué dans une précédente parution selon laquelle  » le ministre n’a jamais porté plainte contre M. Diallo est fausse. Cette correspondance est bien la preuve qu’íl est en prison la volonté du ministre de tutelle qui veut le nuire. Sinon attaqué devant la Cour suprême un décret qui est illégale ou refusé de signer un PV de passation n’a rien de criminel ».

Y.CAMARA

Source : l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.