Affaire RN3: le Pont de Kayes de nouveau occupé hier

Après le blocus de 24 heures, des populations de la ville de Kayes ont manifesté encore, hier mardi. Selon des sources, très tôt le matin, des jeunes sont venus barricader l’entrée et la sortie du pont de la ville empêchant des activités. Pour l’heure, impossible de déterminer la durée de ce blocus qui a surpris beaucoup de Kayesiens.

C’est le cafouillage total, selon un habitant de la ville de Kayes, Y. K, joins par nos soins. Le pont de la ville est de nouveau interdit d’accès, confirme-t-il. Selon le témoignage de cet habitant, un moment spontané est parti du centre-ville vers le pont qui relie les quartiers, de part et d’autre, du fleuve Sénégal.
« Certains ont été réveillés par le mouvement de ces manifestants qui pensent que l’État ne leur prend pas trop au sérieux après le chiffre annoncé par le Premier ministre Boubou CISSE sur l’apport de cet axe à l’économie nationale », a indiqué M. YK.
Arrivée au pont, les manifestants, poursuit notre interlocuteur, ont commencé à ériger des barricades, des tantes et à monter une tribune à l’entrée et à la sortie de ladite infrastructure, rapporte la source. La stratégie consistait à installer un nouveau blocus.
« Les organisateurs de ce mouvement sont différents de celui du 23 août dernier. Parce que tous les responsables de la manifestation du 23 août disent ne pas se reconnaître en cette sortie », a précisé notre source.
Si les organisateurs sont différents, les motifs des manifestants demeurent les mêmes. Car, sur les banderoles, ils réclament également la construction de l’axe Bamako-Kayes, la relance des activités de l’aéroport Dag-Dag de la région et enfin la reprise des trains voyageurs.
« Beaucoup de gens ont été surpris par cette manifestation parce que le prochain mouvement était programmé pour le vendredi prochain. Au moment où je vous parle, on ne connaît pas les personnes qui sont derrière ce mouvement. Ils n’ont pas de porte-parole », a indiqué notre interlocuteur avant d’ajouter que sur le site, c’est le désordre total.
Quant à la durée du blocus au niveau du pont, elle reste indéterminée. Aussi, a déclaré M. YK, il est difficile de confirmer que cette manifestation a un rapport avec la visite du Premier ministre prévu aujourd’hui. En tous cas, ce qui est sûr, l’accès au pont est interdit à tout le monde excepté les motocyclistes et les piétons. En attendant sa libération, les camions, les gros porteurs et usagers de la route payent lourdement les frais de ce blocus.

Par Sikou BAH

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *